sadan cave

Carnet de voyage – Birmanie – Bagan, Lac Inle, Hpa An

Carnet de voyage en Birmanie : à Bagan, au lac Inle et à Hpa An ! Je vous emmène !

Bagan

C’est le principal lieu touristique de Birmanie, un peu comme Angkor Wat au Cambodge. Ce site archéologique comporte environ 3000 temples datant du IXe au XIIIe siècle, âge d’or du royaume de Pagan, premier royaume de l’histoire du pays, avant que la capitale ne soit transférée à Inwa (voir carnets 19). C’est le plus grand site bouddhique d’Asie. Notre arrivée est mémorable : les chauffeurs de taxi savent à quoi s’attendre niveau touristes et je vais avoir droit à la séance de négociation la plus mémorable du voyage. 

Négociation taxi mémorable !

Après nous être vues proposer un prix exhorbitant pour rejoindre le New Bagan où nous logeons, nous argumentons en citant le prix de Mandalay. 6000 kyats pour un trajet d’une durée similaire ! Réponse des taxis ? une démonstration de pipeau assez impressionnante selon laquelle les moteurs seraient différents entre Mandalay et Bagan, si j’ai bien saisi. Nous apercevons ensuite un énorme panneau indiquant le prix des taxis : 7000 kyats pour New Bagan. « Oui, mais c’est par personne » nous répond-on alors que ce n’est pas du tout marqué « par personne ».

Maud arrive à descendre à 8000 kyats mais nous aimerions toutes deux payer le prix affiché et pas plus sans raison (bon OK il est 2h du matin mais cette raison n’a pas été invoquée par le chauffeur). A partir de là, pendant une dizaine de minutes, j’avance derrière Maud, qui marche tranquillement en direction de la route au milieu du parking totalement désert, et le taxi la rattrape toutes les 2 minutes pour lui lancer : « 8000 ! » ce à quoi elle répond « 7000! » avant de poursuivre son chemin.

Au bout d’un moment, il craque un peu et lâche une phrase qui ressemblait à « vas-y, je t’arnaque que de 1000 kyats, arrête de me casser les pieds », on hallucine, il se rattrape comme il peut. Je finis par dire à mon amie de laisser tomber et céder à 8000 mais je ne doute pas qu’elle aurait fini par arracher victorieusement le tarif normal au chauffeur, seulement je fatigue un peu.

Arrivée à Bagan

Arrivées à l’auberge, surprise : n’ayant pas réservé (nous étions censées arriver à 4h et attendre le matin mais le bus a eu deux heures d’avance) il faut attendre 4h du matin pour savoir si l’auberge a de la place pour nous. On aurait dû prévoir … L’adorable Birman préposé à l’accueil nous indique le rooftop où l’on peut dormir – à part qu’il fait 15 degrés. Manque de bol, il fait nuit, nous voyons bouger sur le rooftop et un cri m’échappe.

Je constate :

1. que ce sont des gens et je viens de les réveiller,

2. qu’ils sont Français et bien alcoolisés,

3. qu’ils ont décidé de nous punir pour ce réveil en faisant un boucan d’enfer malgré les supplications du Birman de faire moins de bruit… Impossible de dormir, je descends et consacre l’attente à papoter avec mes proches en buvant du café pour me réchauffer. A 4h, j’apprends qu’il n’y a pas de chambre et poursuis ma nuit blanche jusqu’au matin. Je constate d’ailleurs qu’à 4h30-5h, c’est branle-bas de combat dans la rue et à l’hostel car tout le monde va voir le lever de soleil. Grosse journée pour les Birmans louant les motos qui finissent vers 20h !

bagan shwesandaw

Temples de Bagan – vers Shwesandaw. J’ai noté toutes les pagodes visitées en fin d’article

Première journée à Bagan

Ma première journée à Bagan sera donc un peu brumeuse suite à cette « nuit », mais c’est un plaisir de sillonner le site en moto électrique au milieu des temples de pierre rouge, sous un soleil de plomb. Nous en sélectionnons un au hasard et l’escaladons, et là, je suis émerveillée : des temples rouges partout, qui émergent de la forêt, c’est magnifique !

bagan

Temples de Bagan – vers Shwesandaw

Nous en explorons quelques uns et déjeunons dans un restaurant local avant de revenir faire une sieste bien méritée à l’auberge. Ensuite, destination un temple d’où voir le coucher de soleil, que nous avons découvert le matin même. C’est un enchantement de voir le paysage des pointes des temples émergeant des arbres dans une lumière orangée qui se teinte petit à petit du gris du soir.

bagan

Temples de Bagan – pagode Shwe Gu Gyi. J’ai noté les pagodes visitées en fin d’article

L’enchantement se poursuit avec un excellent restaurant végétarien qui répond au doux nom de « The Moon, Be Kind to Animals » et où nous mangerons une fois par jour pendant notre séjour à Bagan !

Bagan, deuxième jour, petit dej typique et exploration des temples

La journée du jeudi débute par un petit déjeuner à la birmane parce que les toasts de l’auberge ne nous font pas rêver : c’est un plaisir de nous retrouver au milieu des locaux à déguster du thé et les classiques « Shan noodles » (nouilles légèrement piquantes, typiques du centre de la Birmanie, que j’ai testées à Mandalay).

shan noodles

Bagan – restaurant traditionnel Black Rose – Shan noodles et thé vert

Maud attrape le journal et voit une photo de Kim Jong Un, elle me le montre, et lâche quelque chose à son sujet : le serveur l’aperçoit et se met à rire avec elle, avant d’en informer un de ses amis du restaurant en riant : au moins une chose qui est universelle !

Coucher de soleil au bord de la rivière à Bagan (pour changer des temples)

Le reste de la journée est similaire à la veille : balade entre les temples, restaurant végétarien, coucher de soleil même si celui-ci est marqué par l’arrivée en masse d’un groupe de touristes français particulièrement bruyants. On fuit pour aller boire des bières au bord de la rivière, et admire le calme de l’eau à peine troublé par quelques pêcheurs tout en discutant. On se couche tôt : le lendemain, c’est lever de soleil !

bagan

Bagan – bord de rivière près du Sunset Garden

Troisième jour à Bagan : lever de soleil inoubliable

Le lever de soleil sera magique. Le silence, l’infinité des pagodes à l’horizon, les couleurs du paysage qui passe d’argent à or, les temples qui petit à petit révèlent leur teinte rouge brique, et soudain, l’apparition d’une montgolfière, puis plusieurs, puis tout un nuage de ballons qui se met à traverser le paysage déjà féérique. Je ne réalise pas du tout que je suis en train de voir quelque chose d’aussi beau, c’est plutôt en  voyant mes photos que je reçois le choc !

 

bagan lever de soleil

Bagan – lever de soleil vu de la pagode Lay Myet Hna

montgolfiere bagan

Lever de soleil vu de la pagode Lay Myet Hna

Shopping à la fabrique de lacques traditionnelles birmanes

Après cela, le but est de faire un peu de shopping : nous nous rendons à une boutique de vaisselle faite en bambou laqué, la « Family Lacquerware shop », spécialité de la région : on voit toute la famille à l’oeuvre et les différentes étapes de la fabrication, depuis le bambou brut à sa version lavée puis recouverte de différentes couches de laque (résine issue de différents arbres), puis décorée. On explore ensuite quelques temples et fait nos adieux à notre restaurant végétarien préféré avant de prendre le bus pour notre prochaine destination : le lac Inle !

dhammayangi

Bagan – pagode Dhammayangi

Le lac Inle

Le lac Inle est un univers à part entière. Situé en altitude, à 800 m, entouré de montagnes, il présente des villages sur pilotis, des jardins flottants, des pêcheurs qui utilisent des techniques uniques, des fabriques de tissus traditionnels notamment au moyen de fibres de lotus, et j’en passe. Nous arrivons en début de matinée à notre hôtel, l’Aquarius Inn, après avoir un peu galéré à le trouver. Cela s’avèrera un de nos meilleurs logements en Birmanie, avec un personnel aux petits soins pour nous et un bon petit dej, varié et comportant son lot de fruits frais chaque matin.

Balade sur le lac Inle en bateau à moteur

Il nous faut un bateau pour visiter le lac et dès les premières minutes, je suis sous le charme, apercevant les pêcheurs, les montagnes, les villages sur pilotis, les plantes à la surface…

lac inle

Habitant du lac et sa rame traditionnelle

Marché de Nampan

Nous explorons d’abord le marché de Nampan – sans écouter notre batelier qui dit qu’à 10h le marché est terminé-, particulièrement riche en fruits et légumes grâce aux jardins potagers flottants où poussent tomates, concombres, courges … et apercevons quelques unes des différentes ethnies de la région : les Inthas « fils du lac » (population majoritaire d’Inle), les Pa O qui portent une serviette en guise de coiffe, les Karen – femmes portant de nombreux colliers leur faisant un « long cou », j’en parle dans carnet de voyage sur Chiang Rai et Phuket … J’en profite pour tester une grande galette de riz soufflé, c’est délicieux !

marche nampan

Marché de Nampan – femme Pa O avec des piles de galettes de riz soufflé

Joyeux Noël

 

Inle Heritage House : le coup de cœur !

Ensuite, nous partons pour le sud-ouest du lac : tout d’abord – suite à un malentendu avec le pilote du bateau …l’Inle Heritage House qui est une fondation visant à préserver la culture unique du lac Inle. Maisons sur pilotis, jardins potagers, commerce local … mais surtout un centre de préservation des chats birmans, particulièrement beaux !

inle heritage house

Inle Heritage House – le village sur pilotis

Inle Heritage House – le village de chats birmans

Nous déjeunons sur place et c’est un régal  salade de fleur de banane, légumes frais sautés semblant sortir droit des potagers flottants, riz rouge, thé au sésame grillé …

inle heritage house

Inle Heritage House – la salade de fleur de banane est dans les feuilles de bananier repliées

Les commerces du lac Inle : traditions et arnaques

Destination différents commerces : la région est notamment célèbre pour ses tissus, notamment à base de lotus, et nous visitons une fabrique où l’on voit les métiers à tisser ainsi que la méthode pour extraire les fibres du lotus et en faire du fil. Je suis fascinée par cette technique, hélas c’est si long à faire que les tissus de lotus sont très chers. Les autres produits proposés sont des mélanges entre soie et lotus, moins onéreux mais rappelons que la soie est issue des animaux.

Ensuite, nous voyons un atelier où sont fabriqués des bijoux en argent, même si nous sommes sceptiques sur le fait que les bijoux soient faits sur place (on voit une seule personne couler l’argent à notre arrivée et il s’arrête dès que nous tournons les talons, et une ou deux personnes façonner les bijoux). Le comble est atteint à la fabrique d’ombrelles qu’il nous tenait à coeur de visiter : cela s’avère un tel attrape-touristes que je tourne le dos en pleine «  »démonstration » » (quelques ombrelles qui prennent la poussière, des laques et autres souvenirs qui traînent, deux trois Birmans qui font la sieste et se mettent à faire semblant de travailler avec des objets poussiéreux à notre arrivée), je suis déçue ! Je sais bien que je les ai probablement offensés en agissant ainsi, mais le niveau de l’arnaque était vraiment trop élevé pour moi cette fois.

lac inle

Fabrique de soie vers la pagode Phaung Daw Oo

Les pagodes d’Indein

Nous nous rendons ensuite à une des sempiternelles pagodes dorées, qui est agréable à voir car elle est au milieu d’un village sur pilotis, puis partons pour Indein, un peu en retrait au sud-ouest du lac, où se trouvent, devinez … des pagodes ! Enfin, plutôt des stupas : stupa est le nom de l’édifice en forme de dôme tandis que pagode désigne plutôt le site bouddhique entier.

Des milliers de stupas ici, qui rappellent Bagan en version miniature, certaines en très mauvais état, d’autres prises d’assaut par des arbres … Et la surprise : le lieu est également l’habitat de nombreux chiens et chiots, ce qui fait de cette balade un beau moment !

indein

Pagodes à Indein

L’heure de la douche

Nous reprenons la direction du lac, il faut descendre un cours d’eau pendant une demi-heure. Ce trajet sera mémorable, car c’est l’heure de la douche et nous voyons de nombreux locaux faire leur lessive ou se laver directement dans l’eau de la rivière, en famille ou entre amis, d’autres pêcher, ou longer la rivière accompagné d’une vache. C’est fascinant de voir toute cette vie centrée sur l’eau !

indein

Indein – l’heure du bain

Passage par les jardins flottants du lac Inle

La dernière étape de cette belle journée sera une balade dans les jardins potagers flottants du lac Inle. Nous voyons des tomates mais de nombreuses autres plantes (courges, concombres…) poussent dans ces cultures, le lac étant peu profond (2m environ), les plantes ont leurs racines dans le sol et tiennent debout grâce à des piliers de bambou, tandis que l’eau riche en minéraux leur garantit une bonne nutrition.

D’autre part, nous voyons des « potagers flottants« , d’une trentaine de mètres de long – en fait je ne sais pas combien mais nous les avons croisés en bateau et c’était long  ! – pour un mètre de large, ces étendues de boue, d’herbes et de plantes semblent servir de support à différentes cultures, et nous parviendrons à en croiser deux dans l’un des minuscules canaux entre les jardins, trimballé sur le lac par les Inthas qui placent un bateau à l’avant et un à l’arrière.

Un magnifique coucher de soleil sur le lac conclut cette journée inoubliable.

lac inle jardins flottants

Lac Inle, vers l’ouest – jardins potagers flottants

Deuxième jour au lac Inle : sources chaudes et balade à vélo

Le lendemain, nous optons pour une balade à vélo à destination d’une source chaude au nord est du lac, et c’est à nouveau l’occasion d’apercevoir maisons sur pilotis, rizières, buffles … 

Hpa An

Trajet difficile

Nous quittons le lac Inle le jour suivant, destination Hpa An, dans une région encore peu touristique de la Birmanie, l’état Karen, proche de la Thaïlande. Le hic : il y a 14h de bus, que nous ferons de nuit, et ce trajet s’avère infernal pour moi, entre mon siège qui ne s’incline pas alors que celui de ma voisine devant si, et les routes sineuses de montagne, je dors environ une heure sur 14

Non sans assister à des moments mémorables comme croiser un cochon au milieu de la route ou voir un troupeau d’une centaine de vaches investir une station-service ! A l’arrivée je ne suis donc pas dans le meilleur état d’esprit pour visiter.

Néanmoins, nous sommes accueillies par notre hôtel, que nous avons galéré à trouver car il n’y a qu’une poignée d’hôtels à Hpa An, et les moins chers étaient pleins ; un peu désespérées nous avons envoyé un message via Facebook à celui que tout le monde conseillait, et avons pu réserver ainsi, les bons côtés de Facebook !

Tour de Hpa An

C’est donc Kim, la sympathique maîtresse de maison qui semble connaître quelques mots dans toutes les langues, qui nous accueille et nous propose de profiter du petit déjeuner : sympa, des chapatis (galette indienne de blé) et une garniture aux pois chiches. (Moins sympa, un café soluble pas très buvable). Elle débarque en nous proposant de nous joindre à un tour pour la journée : ok, c’est parti !

hpa an

Hpa An – entre Kaw Ka Taung Cave et Sadan Cave

Les collines karstiques de Hpa An

Hpa An est une région présentant de nombreuses collines karstiques qui me rappellent Guilin en Chine, ce qui donne de magnifiques paysages avec collines et rizières verdoyantes, mais aussi des grottes à explorer, entre autres sources chaudes et piscines naturelles. Mais ce n’est pas ce qui me frappe en arrivant ici.

Enfants et adultes nous sourient ou font coucou à chaque occasion, les villages que nous traversons sont bien entretenus et leurs maisons sur pilotis me rappellent le Laos et le Cambodge, nous voyons les paysans cultiver le riz dans des paysages idylliques … C’est vraiment incroyable, comme si je venais d’arriver dans un nouveau pays !

sadan cave

Hpa An – Sadan Cave pendant le tour en bateau

Grottes de Hpa An : Kaw Ka Taung, Sadan cave et son tour en bateau

Nous visitons une première grotte (Kaw Ka Taung Cave), puis la gigantesque Sadan Cave où l’on peut faire un tour en bateau dans la grotte puis les rizières, le ciel est d’un bleu azur.

riziere

Hpa An – Sadan Cave pendant le tour en bateau

Nous enchaînons avec une piscine naturelle : dommage, on était pas au courant ! du coup je ne mouille que mes pieds tout en trinquant avec les Birmans à côté de moi, qui sont ravis et s’empressent de faire une photo souvenir. On déjeune de riz frit aux légumes au bord de l’eau, puis part pour notre prochaine destination, la pagode Kyauk Ka Lat qui est située en haut d’un rocher, le temps est toujours aussi radieux !

Pagode Kyauk Ka Lat au sommet d’un rocher

kyauk ka lat

Hpa An – Pagode Kyauk Ka Lat

La Bat Cave à Hpa An : sortie des chauve-souris au crépuscule

Après deux grottes historiques où des milliers de petits bouddhas ont été sculptés dans la pierre, nous rejoignons la « grotte des chauve-souris » (Bat Cave ˆˆ) que j’avais particulièrement hâte de voir : chaque soir, des millions de chauve-souris en sortent à la tombée de la nuit. C’est un spectacle fascinant, calme avec le coucher du soleil sur la rivière, et vraiment impressionnant car le flot de chauve-souris ne s’arrête jamais alors que nous passons une bonne demi-heure sur place !

Trouver un resto : aïe

L’enchantement de Hpa An est un peu terni le soir lorsque nous voyons notre chambre à la propreté discutable et cherchons où manger en ville : la mission s’avère délicate ! on atterrit dans un restaurant local où je mange des nouilles frites aux légumes un peu dépitée, le « Lucky », et voyons au retour à l’hôtel qu’il est écrit à l’accueil à propos de ce resto « you’re lucky if you don’t see rats on the floor », hmm ce n’était peut-être pas le meilleur choix …

Deuxième jour à Hpa An : piscine naturelle, fish pedicure, exploration des environs

Piscine naturelle

Le lendemain, nous louons une moto et explorons ce que nous n’avons pas vu la veille : d’abord une piscine naturelle près de la première grotte que nous avions vue. Je mets mes pieds dans l’eau fraîche, et surprise, de petits poissons viennent me mordiller les pieds, c’est sympa ! cela m’évoque la fish pedicure, que je n’avais jamais faite car elle implique des poissons, mais là ils sont dans leur habitat naturel, alors je les laisse faire !

fish pedicure

Hpa An – piscine naturelle à côté de Kaw Ka Taung Cave

Restaurant « Thai Village » : c’est toujours pas ça

Ensuite, destination le restaurant « Thai Village » qui est proche de la grotte des chauve-souris et figurait en 1 sur le top des restaurants de Hpa An sur Tripadvisor. Et bien, on est plutôt déçues, à part le cadre qui est joli, la nourriture n’est clairement pas exceptionnelle, il faut dire aussi que le seul plat que je peux manger à leur cadre est … le pad thaï (mon repas de la veille au soir, ou le riz frit, mon repas de la veille à midi).

Grotte de Bayin Nyi

Destination ensuite la grotte de Bayin Nyi, qui nous attire parce qu’elle comporte une source chaude naturelle. Nous arrivons après 20 bons kilomètres à moto : le décor est magnifique, les stupas dorés à front de falaise surplombant l’eau, le tout sous le même ciel bleu éclatant que la veille. Il n’y a personne, il faut dire qu’on est un peu loin des principaux sites de Hpa An.

bayin nyi

Hpa An – Grotte de Bayin Nyi

Rencontres

On trouve le bassin, qui est désert. Alors que je me baigne toute habillée (il faut couvrir le torse et les cuisses pour éviter de choquer la population!) dans l’eau de la température d’un bain bien chaud, sous un soleil de plomb, et que Maud se prépare à me rejoindre, nous voyons débarquer une vingtaine de Birmanes de tous âges allant de la fillette à la grand-mère. Elles portent presque toutes la tenue traditionnelle et du thanaka sur les joues, et semblent enchantées de nous voir.

La moitié d’entre elles me demande ce que j’imagine être « c’est chaud ? » et aucune n’ose se baigner à part les pieds. L’eau doit être trop chaude pour elles, pensons-nous. Au bout d’un moment, la doyenne du groupe, une petite grand-mère toute ridée à l’air très sympathique, choisit de lancer le mouvement : elle se change (on est aux premières loges) et revêtit un sarong, puis entre à l’eau et se met à nager énergiquement sous l’oeil admiratif de l’assemblée.

L’une d’elles nous lance : Eighty-four ! 84 ans la grand-mère, et elle semble être partie pour en vivre encore quelques uns ! Je suis toute contente d’être là, dans ce joli cadre, en train de vivre un moment unique avec des Birmanes ! Elles aussi d’ailleurs, et elles immortalisent la scène, je ne vais sûrement pas leur en vouloir pour ça, j’aurais aimé faire pareil !

Retour à Yangon

Shopping à Bokyoke Market

Nous repartons ensuite pour Hpa An, puis Yangon en bus : 6 minuscules heures de trajet qui nous font arriver à 1h dans la capitale. Après une bonne nuit de sommeil, nous consacrons notre dernière journée en Birmanie à faire des achats : destination le génial Bokyoke Market où se côtoient locaux, souvenirs, petits stands de thé… Puis nous repartons pour l’aéroport où se finit notre mémorable voyage au pays du sourire.

La suite : Carnet de voyage – Dernier mois en Asie et escalader le Kilimandjaro

Autre carnet de voyage en Birmanie : Carnet de voyage – Birmanie – Yangon et Mandalay

Liste des pagodes de Bagan à voir absolument (+ pagodes à voir au coucher ou lever de soleil)

Je n’ai pas voulu inonder l’article de noms imprononçables ! Voici les pagodes que nous avons vues en gros et mes coups de coeur marqués d’un astérisque.

  • Nagayon Paya,
  • Lay Myet Hna* (coucher/lever de soleil),
  • Shwesandaw Paya,
  • Law Ya Ou Shaung,
  • Ananda,
  • Shwe Gu Gyi* (coucher de soleil),
  • Buledi,
  • Sulamani,
  • Dhammayangi*,
  • le Shwe Nan Yin Taw (plein de petites pagodes en face de la Dhammayangi – coucher de soleil)*,
  • Thatbyinnyu,
  • Shwezigon*,
  • Tha Gyar Pone,
  • Tha Gyar Hit,
  • et j’en ai certainement oublié !

Je recommande grandement l’utilisation de Maps.me qui nous a permis de découvrir certaines pagodes et spots pour le coucher de soleil. Toutes les pagodes que j’ai indiquées y figurent.
 

Un commentaire

  • Anonyme

    Oh lala quelle lumière!Que de beautés!De mes quelques voyages je savais que le monde,la nature,les hommes,leurs créations étaient …je pensais magnifiques mais il n y a pas de mot pour qualifier tout cela! Ou alors il faut dire que tout ceci est simplement Magnifique avec un M!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Pour ne rien manquer des nouveaux articles du blog, tu peux recevoir la newsletter une fois par semaine ! Je t'offre une méditation et l'accès aux ressources du blog sur l'écriture !