faim de liberté podcast

Arrêter de manger ses émotions avec Brooke Castillo – Faim de Liberté 10

Avec la méditation pleine conscience (voir épisode 9), vous allez commencer à observer votre esprit, être plus conscient et réaliser à quel point vous baignez dans les pensées négatives à longueur de journée. Pas de panique, c’est normal ! Dans cet épisode, on va voir comment trouver la source de nos pensées négatives et ainsi arrêter de manger ses émotions en appliquant le modèle enseigné par Brooke Castillo dans son podcast « The Life School Podcast ».

Le modèle de Brooke Castillo

Des milliers de pensées traversent notre esprit chaque jour. Forcément, si rien que la moitié est plutôt négative, cela fait beaucoup. En fait, c’est comme si une voix vous répétait en permanence que vous êtes nul, sans volonté, etc.

Changer ses pensées peut paraître difficile : elles sont si nombreuses ! Pourtant, c’est primordial. Si on reprend le modèle de Brooke Castillo, les émotions causent les pensées qui causent les actions. Donc si l’on fait régime, on essaie de faire l’action (manger sainement) alors qu’on est envahi de pensées négatives, dévalorisantes : « je suis grosse, je n’ai pas de volonté », etc.

nutella vegan

Quand vous voyez du Nutella, pensez-vous « je suis nulle, je vais craquer », « super, du Nutella », ou « je m’en fiche » ?

On aura toujours ces pensées, même de manière inconsciente, en faisant régime. Le seul moyen de les changer, c’est de changer les émotions qui les créent. En faisant régime, on combat nos émotions au lieu de les changer.

Comprendre l’émotion à la source de la compulsion permet de changer. C’est ce que nous allons voir dans ce chapitre.

 

Comprendre notre habitude avec le modèle de Brooke Castillo

Une habitude est une réponse automatique, activée pour atteindre un objectif. Notre cerveau consomme 20% de notre énergie et il cherche sans cesse à économiser de l’énergie, d’où les habitudes !

Nous avons parlé du modèle de Brooke Castillo au chapitre précédent :

Circonstance

–> Pensée

–> Emotion

–> Action

Dans le cas d’une compulsion alimentaire, on peut l’affiner ainsi :

Circonstance : un événement extérieur a lieu et je le perçois (il y a des croissants dans la vitrine de la boulangerie)

–> Pensée : Je vais avoir une pensée négative sur moi-même ou liée à l’envie de l’aliment (par exemple : j’ai vu des gâteaux et je les veux, ou encore : je n’ai pas de volonté)

–> Emotion : Une émotion en découle (de la frustration, de la colère, etc.). Je ressens que cela irait mieux si j’achetais un croissant.

–> Action : Je vais acheter un croissant.

Manger ses émotions ou … juste répéter une habitude ?

Par ici pour lire la suite : Arrêter de manger ses émotions

Pour aller plus loin :

Kit de démarrage Miracle Morning

Débuter la méditation

2 commentaires

  • Laura

    Coucou,

    C’est très intéressant ! Je ne pense pas manger en fonction de mes émotions, mais plus par envie et/ou gourmandise. Par contre, quand je m’ennuie, je craque plus facilement sur une douceur avec un café ….

    Je vais écouter l’ensemble des podcasts !

    Belle journée,
    Laura – Happy Lobster

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *