Voyager minimaliste : Faire son sac pour un tour du monde ou long voyage

 
Quand on est une jeune femme comme moi, ce n’est pas évident de se promener avec un sac d’une dizaine de kilos sur le dos. J’en ai fait l’expérience en partant en mission pour le travail :  ordinateur, tenues, documents, … mon sac à dos pesait 14 kg. Si la charge est acceptable pour un petit trajet, on déchante vite lorsqu’il faut prendre les transports, monter des escaliers, attendre… J’étais partie sur la route du « voyager léger » ! Voici donc tous mes conseils sur comment faire son sac pour un long voyage ou un tour du monde et se retrouver avec moins de 10 kg sur le dos – 9 kg, même ! La liste de tout mon matériel et mon retour d’expérience après le voyage se trouve à la fin de l’article.

Comment je me suis lancée dans le voyage minimaliste

D’autres éléments m’ont aidée lors de cette préparation : mon coup de foudre pour les cosmétiques solides, dont je vous reparle plus bas, et mon but ultime – pas encore garanti à l’heure où j’écris cet article ! – pouvoir mettre mon sac en cabine. Pourquoi ? Mon itinéraire étant plutôt chargé par moments, j’aimerais éviter que mon sac se retrouve à Katmandou quand je serai à Santiago !

Je préfère avoir un petit sac supplémentaire en soute où je mettrai couteau, briquets et éventuels liquides et garder l’essentiel sur moi. Mais la hauteur maximale du bagage peut poser problème pour certaines compagnies, donc pour l’instant je me focalise surtout sur l’aspect majeur du randonneur : le poids !

Lister tout ce dont on a besoin

DSC_0877
Cela peut se faire en regardant ce que l’on va faire de notre voyage et ce dont on va avoir besoin pour y arriver. Morceaux choisis dans mon cas :

  • randonnée, camping en Amérique du Nord :

tente, sac de couchage, matelas, housse étanche, matos de camping, habits chauds pour la nuit … (si vous n’avez pas ça dans votre todolist, votre backpack va être très très léger !)

  •  plage en Polynésie, Nouvelle-Calédonie, Thaïlande … :

masque ou lunettes, tuba, maillot de bain, lunettes de soleil …

  • Burning Man :

pour en savoir plus, destination l’article Comment préparer le Burning Man

  • se battre contre les moustiques sur une grande partie du parcours :

J’ai troqué les encombrantes bouteilles de produits chimiques contre une petite bouteille d’huile essentielle d’eucalyptus.

  • attendre de longues heures dans les aéroports, avions :

liseuse pour ma part !

  • prendre des photos et vidéos :

appareil photo, smartphone, gopro …

  • rester en contact avec mes proches :

tablette ou PC

  • s’habiller, se laver, être un minimum présentable … :

fringues, cosmétiques, serviette …

  • survivre en cas de maux divers :

quelques médicaments, pansements …

  • faire du sport pour les intéressé.e.s :

Course à pied et fitness pour moi : baskets, tenue de sport, brassard pour mettre le téléphone en courant …

  • visiter des villes :

baskets confortables, petit sac, gourde …

Faites une liste complète qui comporterait le maximum d’idées pour être sûr de ne rien oublier, on verra comment les trier après !

Voir si vous pouvez vous passer de certains objets une partie du voyage.

Quelques exemples :

Il me faut une tente sur la première moitié de mon voyage uniquement (les détails de mon voyage se trouvent en page Tour du monde vegan : mon expérience) : Amérique du Nord et Océanie. Arrivée en Asie, je n’aurai plus besoin de la totalité de mon matériel de camping, que je pourrai globalement revendre/donner ou, pour les objets vraiment importants, renvoyer chez moi.

Idem pour le masque et le tuba qui ne me seront pas très utiles en Amérique du Nord : je peux les donner à un ami qui me rejoint en Polynésie. Quant à la crème solaire, attendez le dernier moment et achetez-la dans le premier pays où vous en avez besoin !

Pour les médicaments :

Inutile de porter 500 grammes de médicaments sur soi en permanence. Avoir surtout les médicaments difficiles à trouver (lopéramide contre la diarrhée, antibiotiques – ma généraliste m’en avait prescrit en cas de gros problème …) et quelques cachets de doliprane dans un sac zippé, et les racheter en cas d’utilisation, permet d’économiser de nombreux grammes sur le dos. En revanche j’ai embarqué un petit flacon de désinfectant qui m’a été très utile !

Faire la liste complète de ce que vous aurez dans votre sac au moment où vous serez le plus chargé.

Dans mon cas, il s’agit de l’Amérique du Nord où j’aurai tout mon matériel de camping sur moi (hop 2,7 kg !). Et c’est parti, on liste tout même ce qui pèse quelques grammes. Mettez tout ça dans un tableau et accompagnez-les du poids correspondant. Alors, verdict ?

On conseille maximum 20 % de votre poids pour le poids d’un sac de rando, ce qui ferait 11 kg pour moi. J’estime que c’est trop et je vise entre 8 et 9 kg pour le poids du sac. C’est déjà beaucoup à porter pour une randonnée, mais correct, surtout en considérant qu’à la moitié de mon voyage je me délesterai de 2,7 kgs bien sentis !

 

_DSC0081.JPG

Et je serai légère comme une plume ! (Modèle : Elodie)

L’étape suivante est d’examiner chaque ligne que vous avez écrite en vous demandant si :

  • cet objet est indispensable :

Le « au cas où »/ »ça peut servir » est globalement à bannir si vous ne voulez pas vous retrouver avec 15 kgs sur le dos !

  • pour cet objet, vous avez pris l’option la plus légère :

Je ne me voyais pas du tout investir dans un nouvel appareil photo alors que je suis satisfaite du mien. Et là, il passe sur la balance : 645 grammes avec la housse ! A moins de le mettre au régime, je voyais mal comment ne pas opter pour un appareil plus léger, ou carrément une autre solution comme une GoPro qui pèse moins de 100 grammes.

– vous avez pris l’option la moins volumineuse :

Il n’y a pas que le poids à considérer, je pense notamment aux matelas de camping qui peuvent être légers mais prendre beaucoup de place ! Le volume est également un critère important pour le choix de la tente.

– rien n’est en double :

Deux tee shirts identiques ? Une brosse à dents de rechange ? Vous préférez les porter sur le dos pendant tout le voyage ou en acheter un sur place quand l’occasion se présentera ? Et à moins d’aller en pleine nature, elle se présentera !

Pour vous aider dans cette étape, voici comment j’ai procédé :

Matériel de camping + sac

– La tente :

j’ai détaillé mon choix dans l’article Comment choisir sa tente ultra légère, mais le but ici est de trouver la tente avec le meilleur compromis poids / volume / prix / solidité / confort pour vous ! Personnellement j’ai opté pour la Lightent Ferrino. 1,4 kg !

– Le sac de couchage :

idem, les critères étant poids / volume / prix / chaleur. J’ai gardé mon fidèle Warmn’light 600 de Lafuma mais il ne convient pas pour des températures trop froides. Pour l’escalade du Kilimandjaro j’en ai donc loué un plus chaud.

Le matelas : 

mêmes critères, j’ai choisi un Thermarest Prolite. Hélas il s’est fait mettre en pièces par un chien dans un Airbnb au tout début de mon voyage … Mais le peu que j’ai testé était vraiment confort !

– Le sac :

le poids est également un critère majeur, avec le volume utile, le prix et le confort de portage. On (merci Fabien !) m’a prêté pour le voyage un sac Forclaz 40 qui a été optimal ! D’ailleurs j’ai racheté le même sur Leboncoin à mon retour.

Matériel électronique

Idéalement, je voulais faire de belles photos, avoir l’option vidéo, lire (beaucoup) (tout le temps), pouvoir écrire facilement à mes proches ou sur ce blog, et avoir un écran assez grand pour les moments de tri de photos, vidéos de sport voire films. Mais en chiffrant les grammes, aïe !

J’ai tout de suite écarté mon appareil photo de 650 grammes et ai opté pour une caméra type GoPro (plus précisément une SJCam M20), mon téléphone, une tablette et un clavier Bluetooth, et ma fidèle liseuse (la Kindle bas de gamme mais indestructible !)

Pesez également les étuis séparément, cela peut vous aider à constater que certains étuis sont un peu lourds ! Pour ma part, j’ai remplacé l’étui de ma liseuse par une simple pochette en tissu qui pesait presque 50 grammes de moins.

Vêtements

Pour les vêtements, c’est surtout le nombre qui pèse quand vous partez en voyage. En effet, un tee-shirt en coton ou le même en synthétique représentera plus ou moins le même poids. Cela dit, emporter 3 tee-shirts supplémentaires aura un impact considérable sur votre total ! Donc pour moi, pas la peine de chercher des tee-shirts ultra optimaux qui coûtent un bras.

La solution est donc de prendre le minimum, de faire beaucoup de lessive – au savon, ça pèse moins lourd et c’est plus écolo – et de racheter des vêtements si vraiment ils tombent en lambeaux (ou mieux, en confier quelques uns à des amis qui vous rejoindraient !).

Dans le cadre d’un voyage incluant de la randonnée, de nombreuses possibilités s’offrent à vous en matière de choix de vêtements : coton, synthétique classique, ou encore synthétique optimisé en termes de régulation thermique … Mais l’article de Randonnée Passion sur le sujet vous renseignera mieux que moi.

Minute Végane :

L’article montre globalement que la laine n’est pas obligatoire en randonnée, et qu’on fabrique aujourd’hui des synthétiques aux propriétés similaires à la laine mérinos souvent prisée par les randonneurs : en effet, elle est légère et antibactérienne. Personnellement, j’ai randonné trois jours en été au Québec, fait du vélo non stop en plein désert au Burning Man, et visité la Thaïlande avec des tee shirts synthétiques classiques Decathlon sans problème.

Hygiène, cosmétiques …

Je pense qu’ici, une simple photo peut faire beaucoup :

IMG_20170501_191639

Gauche : déodorant, savon, shampooing , dentifrice /éponge de konjac, lingette nettoyante/démaquillante lavable, cup menstruelle. Poids total : 167 grammes
 Droite : déo, gel douche, shampooing, dentifrice/serviettes hygiéniques, coton, gant de toilette. Poids total : 370 grammes (et si les bouteilles étaient pleines ce serait plutôt 500!)

Tant au niveau du poids que de la place perdue – et on en parle des bouteilles qui fuient ? -, je pense que la partie gauche gagne haut la main ! En outre, ces quantités couvrent 6 mois de voyage (dans mon expérience), si on y ajoute le pain de savon du Dr Bronner qui m’a servi de gel douche, liquide vaisselle (occasionnel) et lessive occasionnelle. Ce qui n’est clairement pas le cas de la partie droite, en particulier des serviettes et cotons qui sont à usage unique.

Et niveau impact environnemental, entre le plastique de l’emballage et l’huile de palme utilisée pour obtenir les sulfates (présents dans quasi tous les gels douches, lotions, et shampooings liquides) … disons qu’on est fier de passer au solide !

Pour les personnes ayant leurs règles :

La cup menstruelle permet également une économie importante de place, poids, et impact sur la planète (si on pense au nombre de serviettes/tampons utilisés dans une vie…).  A noter que pour les personnes ayant du mal avec la cup (j’en ai fait partie avant de sauter le pas !) il existe une autre option : les serviettes hygiéniques réutilisables (comme les Plim), qui ont un poids et encombrement similaires !

Où acheter ses cosmétiques solides

Pour ma part, j’ai acheté mes produits (sur la photo : toute la partie de gauche sauf le savon et la cup) chez Lamazuna qui propose des produits bio, faits en France et non testés sur des animaux.

Histoire d’être objective (ou presque…), je dois quand même préciser que les produits solides sont différents des produits liquides, inutile donc d’attendre un effet identique. J’ai une amie qui m’a dit trouver peu efficace le déo solide. Personnellement, c’est avec le dentifrice solide que j’ai eu un peu de mal : la sensation est vraiment complètement différente du dentifrice en pâte (on a l’impression de se brosser les dents à l’eau parfumée à la menthe !). Ce n’est pas désagréable et l’effet y est, mais nécessite un certain temps d’adaptation. D’autre part, il faut aussi prévoir un petit sac de congélation pour éviter qu’ils s’effritent au contact d’autres objets (brosse à cheveux… et oui, c’est du vécu).

Verdict ?

Et voici mon tableau final :  8,958 kgs !
Sachant que j’avais pas mal de besoins (matériel de camping/électronique, sport …), et qu’à partir de la moitié de mon voyage, je n’avais plus besoin de ce matériel de camping, et l’ai donné à mon ami qui m’accompagnait. Et hop mon sac était moitié moins lourd !

Bien sûr, dans le cas d’une randonnée, les 3/4 de ce tableau seront inutiles et à tenter de laisser dans une auberge ou consigne (à ce propos ne pas oublier le cadenas !). Par contre il faudra rajouter le poids de l’eau et de la nourriture … Mais l’idée est d’avoir un sac le plus léger possible à tout moment !

N’hésitez pas à vous inspirer de cette liste pour faire votre sac pour un tour du monde ou long voyage, et à donner ce que vous ajoutez/retranchez en commentaire !

Catégorie Objet Poids Explication (en vert, mon expérience après 6 mois de voyage)

Electronique

Portable (Nexus 5) + étui (silicone)
158  Me sert aussi d’appareil photo ! Pour le stockage j’ai utilisé Google Photos
  Tablette (Galaxy Tab 4) + étui 735  Vraiment top comme solution (combinée au clavier) si on veut écrire son blog en voyage.
  Clavier (Logitech K380)
417  
  Chargeur + câble
40  
  Ecouteurs (Samsung intra)
15 J’en ai racheté 2 paires pendant le voyage … prendre une bonne marque et les protéger au maximum !
  Liseuse (Kindle) + étui 198  J’ai la plus basique de chez Amazon depuis 2012 et elle a fait tous mes voyages sans broncher, je conseille!
  Caméra (SJCAM M20) + accessoires (bracelet, batteries)
250 Pour le stockage j’avais 2 micro SD de 32GB et ai utilisé l’appli MEGA pour stocker mes vidéos en ligne

Hygiène

Shampooing solide (Lamazuna) 60  à protéger dans une petite boîte, je le mettais dans une boîte de B12
  Déo solide (Lamazuna) 30 A bien protéger, il est très fragile …
  Brosse à dents 17  
  Dentifrice solide (Lamazuna)
20  Très fragile, à protéger
Il m’avait fait 3 mois de voyage sans problème avant d’être victime d’une femme de ménage en Thaïlande et de finir à la poubelle 🙁 –> éviter de le laisser sur un lavabo blanc !
  Peigne (basique)
30  
  Brosse (basique)
52  
  Lingettes démaquillantes lavables en microfibre (Lamazuna)
2  
  Oriculi (nettoyeur oreilles Lamazuna) 10  
  Savon multifonction du Dr Bronner (fait office de produit vaisselle, lessive, savon)
140  Un savon entier m’a fait 6 mois ! Il mousse du tonnerre et fonctionne super bien que ce soit en gel douche, liquide vaisselle ou lessive rapide. J’ai complété par de la lessive classique quand je faisais des machines (Amérique du Nord), en Asie c’est plutôt des pressings donc il n’y a besoin de rien.
  Crème solaire
100 A acheter sur place J’en ai peu utilisé sur 6 mois, environ 2 pots.
  Anti moustique ou huile essentielle d’eucalyptus citronné
100 Huile essentielle radicale contre les moustiques, j’ai également récupéré de l’Insect Ecran en cours de route, qui est radical contre les moustiques plus tenaces (Bali…)
  Spray douleurs musculaires (échantillon Spray dol aux huiles essentielles)
30  
 
  Cup menstruelle (Lamazuna)
14  
  Lime à ongles 6  
  Mascara (marque vegan Lily Lolo)
20  
  Sac congélation pour mettre les produits liquides
10  
  Baume à lèvre
20  
  Eponge konjac 5  Pour nettoyer la peau
  Sac en tissu pour trousse de toilette, linge sale, balade à la journée
30  

Accessoires

Echarpe
100 A prendre grande et légère pour qu’elle serve dans les zones chaudes et froides
  Lunettes de soleil + étui (Monoprix)
47 Hélas je les ai égarées en Nouvelle Calédonie … et n’ai pas du tout été satisfaite par celles que j’ai rachetées
  Gourde Aptonia
83 Elle n’a pas survécu au Burning Man. ^^ Dommage elle est légère et pratique.
  K Way (mon kway perso de marque Toxico)
134  Mon Kway n’a pas de capuche, je l’ai complété par un poncho anti pluie qui m’a sauvé la vie une paire de fois!
  Couteau
30  J’ai acheté un couteau suisse à Yosemite, il a été très utile, mais a disparu pendant un de mes vols !
  Briquet 13  
  Kit timbale couverts Quechua
225 Vraiment parfaite pour une personne, un peu petite pour deux
  Serviette microfibre Decathlon
123  
  Frontale Decathlon
85 Parfaite, tient hyper longtemps sur la même pile
  Tongs Havaianas
283  Tristesse, c’était mes tongs préférées, qui venaient du Brésil, et l’une a disparu pendant un vol en Polynésie, j’ai acheté des tongs moches à 10 € à la place (vive la Polynésie !)
  Réchaud canette (fait maison avec une canette de Coca)
10 Finalement il a été remplacé par le réchaud boîte de conserve ! 🙂
  Cadenas 100 A code!

Vêtements

Culottes (3)
50  J’en ai racheté pendant le voyage
  Short de randonnée Decathlon
170 Parfait, sèche vite
  T shirt de randonnée Decathlon (1)
100  
  Pull léger
157  
  Polaire Salomon
330 Vraiment très utile, m’a servi pour toutes saisons et conditions climatiques !
  Chaussettes 100  

Affaires de sport

Short de sport Decathlon 100  
  T-shirt synthétique Go sport
100  Nickel pour les randos, pays chauds etc! Je l’avais pris noir pour faire un peu passe partout.
  Brassière de sport
82  

Plage

Maillot de bain
140  

Camping

Tente Ferrino Lightent
1370 Parfaite, facile à monter, top ! En revanche je déconseille à une personne de plus d’1m70.
  Sac de couchage Lafuma Warm n’ light 600
615  
  Matelas autogonflant Thermarest Prolite
480 A été dévoré par un chien … prix 95€ … du coup j’ai acheté un tapis de sol basique à la place
  Couverture de survie 50  
  Housse étanche pour sac à dos Decathlon
40

Papiers

Passeport + pochette en plastique + papiers
260  Papiers = CB Revolut + permis de conduire + photocopies des ordonnances pour les antibiotiques
  Stylo et carnet
100  

Sac

Sac Forclaz 40L
Petit sac Nature et Découvertes pour la journée, repliable
640

180

 Les deux étaient nickel ! Confortables et de la bonne taille pour moi.
Le Forclaz qui passe en cabine ça change tout !

Médicaments

Quelques médicaments
50  Doliprane, antibiotiques et antidiarréiques prescrits par mon médecin, désinfectant Hexomédine, tablettes pour l’eau Aquatabs Je ne me suis pas servi des Aquatabs mais l’Hexomédine a été bien utile, les antibiotiques ont servi également
  Vitamine B12 (VEG1)
102  Un pot : 3 mois

Non comptés : pantalon (jegging New look), baskets de trail Asics, débardeur car portés le jour du départ

IMG_20170721_011639

Equipements apportés pendant le voyage

Certains équipements pour mon voyage ne figurent pas dans la liste ci-dessus car ils m’ont été apportés par les amis qui m’ont rejoint en cours de voyage :

  • matériel pour le Burning Man (voir article Comment préparer le Burning Man) : masque anti poussière, lunettes anti poussière, écharpe chaude, costumes, gifts apportés par mon ami – en ce qui concerne la tente, sac de couchage, matelas etc : je suis passée par mon camp
  • B12 pour la 2e moitié du voyage, traitement anti paludisme : apporté par l’amie qui me rejoignait en Asie
  • équipement pour l’ascension du Kilimandjaro : apportés par mon ami

IMG_20170721_111445.jpg

J’ai eu une aide précieuse de cet article du site tourdumondiste.com même s’il est beaucoup plus minimaliste que moi, et de celui-ci de la voyageuse sportive Caro Hardy !

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. coralie dit :

    Merci pour ce bel article. Peux tu me dire combien prends tu de shorts, maillot, culotte, soutif stp?

    1. Hello Coralie !
      Soutif : zéro
      Shorts : 1
      Maillot : a priori 2
      Culottes : 3 normalement

  2. Anaïs dit :

    Hello,
    Je reviens d’un voyage de plusieurs mois en Asie et j’avais aussi fait beaucoup d’efforts pour le poids de mon sac. Je m’etais aussi posé la question de la tablette. Finalement elle ne m’a servi ‘que’ pour mes photos. Tous les soirs j’avais mon petit rituel: vidage et triage de mes photos du jour. Avec seulement un smartphone, je n’aurais pas pu. Un peu lourd donc mais plus léger qu’un ordi…

    1. Hello Anaïs,
      merci pour ton commentaire !
      Je pense aussi que la tablette me servira pour le backup photos car mon smartphone ne le permet pas.
      Et si mon smartphone est déchargé.
      Je pense donc bien l’emporter, par contre le clavier bluetooth ça fait un peu lourd … mais si je veux alimenter ce blog c’est ça ou trouver des ordis en libre service. Dur !
      Alors combien le poids du sac finalement ? 🙂

  3. Marie dit :

    Salut,
    Pour info, si tu pars dans des pays type tiers-monde (j’ai passé 5 mois au Pérou), je conseille vraiment de prendre un minimum de médicaments. Tu ne sais jamais ce que peuvent valoir ceux que tu vas trouver dans le pays où tu vas, ni combien ils vont coûter … (c’est le genre de pays où par exemple tu seras ravie de ne pas avoir à chercher des médocs pour la diarrhée – probablement un des médicaments les plus utiles ‘^^)
    Pour l’eau tu as aussi (je sais pas si tu vas faire des treks, mais si oui c’est bien pratique) plusieurs moyens de rendre l’eau potable : pastilles micropur si tu as une gourde supplémentaire ou sorte de filtre pour remplir ta gourde à partir d’eau de rivière (et l’eau est immédiatement potable… miracle!). C’est un peu plus lent pour remplir sa gourde, mais ça évite de se trimballer plusieurs litres d’eau sur le dos.
    Concernant les ordis en libre service, même en France tu as des web-cafés (au Pérou je n’utilisais que ça), ça ne doit pas être si difficile de trouver des PC en libre-service ;). Tout dépend à quelle fréquence tu veux alimenter ton blog, mais parmi les volontaires que je connais qui étaient partis au Pérou, personne n’avait de PC (en revanche on peut passer un peu de temps au cybercafé pour alimenter un blog). Et tu peux toujours joindre tes proches directement en leur téléphonant (téléphones publics avec cartes, etc.).
    Enfin pour celles qui ne sont pas passées à la cup et pour qui les serviettes ne suffisent pas, prendre quelques tampons c’est pas mal (et pas besoin de faire des stocks pour tout le trajet non plus). Mais bon ça ça dépend de chacune…
    Autre truc qui peut être utile, un mini-sac en tissu pour y mettre de l’argent liquide. J’en avais un qui s’accroche avec un élastique autour de la taille et sous le pantalon, si tu te promènes dans des zones à risque ça permet de sécuriser un peu ton argent en cas de détroussement (à priori ils vont pas le trouver).
    Pour le backup photos tu peux créer un album Google, ça a une capacité limitée?

Laisser un commentaire