Devenir minimaliste – La magie du rangement par Marie Kondo

Il y a quelques années, sur un forum, je découvrais la citation : « Have Less, Do More, Be More« . Elle a eu un énorme impact sur moi et résonne encore dans mes actions aujourd’hui. Puis peu après, je découvrais le livre de Marie Kondo : La magie du rangement. Moi qui ne suis pas vraiment une fée du logis, c’est plus par curiosité que j’ai attaqué la lecture. Et j’ai été bluffée par l’esprit du livre, aussi je voudrais partager avec vous les principaux enseignements que j’en ai tiré.

Visualiser

Au tout début du livre de Marie Kondo – que je pourrais présenter comme : une consultante en rangement franco-japonaise, elle présente comment elle procède auprès d’une personne à qui elle demande : A quoi ressemblerait votre intérieur idéal ? Spontanément, j’ai du mal à voir comment on répondrait « à un tas de bazar + une télé + des instruments de musique + des livres + des plantes + … » etc.
Non, dans le cas du livre, la personne répond (si ma mémoire est bonne, je n’ai pas le livre en ce moment car je le prête à tous mes amis) : un beau fauteuil, une plante, de la musique.

IMG_20160630_180347
Dans mon cas, je m’étais dit : un beau fauteuil, mes livres préférés, ma guitare et mes vinyles.
Cela peut marcher dans toutes les pièces ! Du coup, on fait quoi du reste ?

Trier

La méthode du livre conseille de faire un tri dans absolument TOUT ce qu’on possède. Vêtements, livres, objets, papiers … tout y passe, et elle donne de nombreuses astuces que je pourrais résumer ainsi :

  • étaler tous les objets d’une même catégorie (vêtements, livres, sacs, chaussures, ustensiles de cuisine, produits de beauté …) par terre et tous les saisir un par un. Vous reconnaîtrez ceux que vous aimez vraiment (normalement vous le voyez dès qu’ils sont étalés) et ceux dont vous ne savez pas quoi faire. Normalement si vous hésitez un peu, c’est que vous pouvez vous en débarrasser. Idem si en saisissant l’objet vous ne pensez rien de spécial.
  • se demander si vous vous êtes déjà servi de l’objet, si vous vous en servez souvent … – pour les livres, j’ai séparé deux catégories : « A lire » et « Mes livres préférés pour toujours »
    – pour les vêtements, elle recommande de regarder si vous l’avez porté à la dernière saison, de le prendre dans vos mains et vous demander s’il vous va toujours, s’il est en bon état, s’il vous rend heureux. Et de ne surtout pas se dire « la réponse est non mais je garde au cas où/comme pyjama/etc » !
    – produits de beauté, aliments, ustensiles de cuisines, machines, chaussures,… idem, vous vous en êtes servi quand la dernière fois ?

IMG_20170125_091647

  • ne PAS garder « au cas où », « ça peut servir », si c’est abîmé et que vous ne l’avez pas réparé depuis x temps (ou mettez-vous une deadline), parce qu’on vous l’a offert (mais que vous en vous en servez pas).

J’ajouterais quelques astuces perso :

  • au sujet du nombre de vêtements à posséder : j’avais fouillé dans les articles type « rendre sa garde-robe idéale » et trouvé quelques pistes que je listerai en fin d’article ! Privilégier les vêtements simples et de qualité permet d’en avoir moins, de mieux les assortir et de les porter moins souvent, quelque soit le genre et l’âge.
  • au sujet des livres, cela m’a poussée à emprunter plus à la bibliothèque, à des proches …
  • les souvenirs, babioles, etc : je m’oblige à les faire tenir dans une boîte à chaussures. Cela m’aide à ne pas en accumuler.
  • les objets relatifs à vos passions : si c’est vraiment votre passion, cela vous rendra heureux de les posséder, donc pas de soucis ! En ce qui me concerne, c’est les vinyles, les carnets et les albums photo de mes voyage. Mais passez quand même par la case « je tiens chaque objet dans les mains », cela vous aidera vraiment (en particulier si votre passion ce sont les livres !)
  • lesr: jetez tout sauf les garanties et les papiers listés ici. (S’il y a bien un endroit où il faut être organisé, c’est là ! Sortez le classeur et les pochettes plastique). Et un conseil : faites le maximum par internet (factures, relevés de compte, impôts …) c’est beaucoup plus simple de s’y retrouver.

 

Se débarrasser

Maintenant que le grand tri est fait, vous avez des cartons entiers de trucs dont vous devriez vous débarrasser. On ne jette rien (pour l’instant !), on explore plutôt toutes les pistes pour éviter de jeter !

Réparer, customiser

En premier : réparer ! si cela peut permettre à l’objet de passer du côté de ceux qui vous mettent en joie. Idem si c’est juste la couleur d’un objet qui ne vous plaît plus : une fois que j’avais repeint mes boîtes Ikea moches en blanc, elles collaient beaucoup plus à ce que je voulais niveau décoration !
IMG_20161006_104041

Les habits

Si ce sont des habits de bonne qualité ou chers, pensez aux sites de seconde main comme Vinted ou Vide-dressing, ou aux dépôts-vente. Sinon, les ressourceries ou bornes de vêtements comme Le Relais seront ravies de les accueillir (s’ils sont en état correct). Sinon, vous pouvez en faire des torchons (pas trop non plus). (Bonus : le tawashi pour transformer de vieux collants en éponge à la manière des Japonais,).

Les livres

Avec les sites Momox ou Gibert Joseph, vous pouvez scanner le code barre de vos livres et les revendre sur le site (s’ils les reprennent : en général oui). Ils les reprennent une misère, mais c’est toujours ça, et vous êtes sûr que vos livres auront une seconde vie. Sinon, vous pouvez passer par Leboncoin, faire un don à la bibliothèque de votre quartier…

Les téléphones, lecteurs mp3, hauts parleurs, consoles…

J’ai utilisé plusieurs fois ce site où revendre son téléphone ou lecteur mp3. Pour le reste, il y a Cash Converters/Cashxpress.

Les objets repris par les ressourceries

La Ressourcerie près de chez vous saura donner une seconde vie à vos objets. En résumé, ils reprennent tout sauf la nourriture. La liste trouvée sur leur site précise qu’ils prennent : Électroménager, Culture, Textile, Jouet, Puériculture, Écran, Bibelot, Lampes, Bouchon, Accumulateur et Batterie. L’avantage, c’est que non seulement vos objets seront vraiment réutilisés, mais en plus, vous contribuez à créer de l’emploi. Cela vaut le coup d’essayer, non ?

Donner

Pour certains objets invendables (un agenda dont je ne me servais pas par exemple, des ustensiles de cuisine), je suis passée par Leboncoin et ai mis le prix à zéro, ça a bien marché. Vous avez également donnons.org qui permet de ne faire que des dons. Et quand j’ai dû passer à la vitesse supérieure quand j’ai déménagé, j’ai simplement pris une photo de tous mes ustensiles et nourriture et demandé à mes proches qui voulait quoi !

Jeter

Pensez à tous ces objets qui se retrouvent dans nos poubelles chaque jour. Jeter doit être le dernier recours. La méthode Marie Kondo n’en parle pas du tout, alors je me sens obligée de remettre une couche dessus. Même si c’est cassé, abîmé … demandez toujours à vos proches si ça les intéresse d’essayer de réparer l’objet ou de le reconvertir, on ne sait jamais.

Ranger

IMG_20161006_104245
Une fois que vous n’avez plus que les objets qui vous rendent heureux, rangez-les bien ! La méthode de Marie préconise globalement de ne pas les enfouir au fond d’un placard mais plutôt de bien les ordonner. Par exemple, si votre tee-shirt est tout en-dessous de la pile, autant dire que vous n’allez pas le mettre très souvent ! Elle préconise donc de ne pas faire de piles de vêtements mais plutôt de les aligner enroulés ou pliés dans un tiroir (là, on commence à atteindre le niveau supérieur !)

Comment faire pour appliquer la magie du rangement ?

Evidemment, vous n’aurez pas tout fait en deux jours ! Cela m’a pris plusieurs mois, et on n’a pas forcément envie de prendre son temps libre pour trier, mettre sur Leboncoin, etc. Je pourrais conseiller de faire une catégorie d’un coup (étaler, trier, revendre ou donner). Il y a également plusieurs niveaux : plus vous pratiquerez la démarche, plus vous vous libèrerez des objets. Par exemple, au début, j’avais voulu garder un tas de souvenirs de voyage en me disant que c’était ma passion, etc. Puis au final, je me suis débarrassée de quasiment tout, me concentrant sur mes photos et mes carnets.

Mon départ en voyage (notamment faire mon sac de 9 kg, j’en parle dans l’article Voyager minimaliste : Faire son sac pour un tour du monde ou long voyage) et mon déménagement m’ont aidée à mettre un coup d’accélérateur à ma démarche et peuvent aider aussi à faire le tri un peu plus vite. D’autres façons sont possibles, comme le 30 day minimalism challenge (challenge minimaliste en 30 jours)

Pistes pour aller plus loin :

Devenir minimaliste : pourquoi ?
Article plus détaillé sur la méthode de rangement
Comment avoir une garde-robe minimaliste par Natasha d’Echos verts (blog que je conseille mille fois !)

 

Laisser un commentaire