carnet

Pourquoi écrire – tour d’horizon des raisons de te lancer

Bonjour à tou.te.s ! Etant en plein NaNoWriMo (si tu ne sais pas ce que c’est, je mets quelques liens en fin d’article !), je publierai peu d’articles ce mois-ci, et me concentrerai sur le thème de l’écriture. Aujourd’hui, un petit billet pour t’aider à te lancer : pourquoi écrire !

Tout d’abord, petit point NaNoWriMo : j’ai démarré la course avec une belle avance en terminant dimanche soir à 14 000 mots, soit quelques jours d’avance. C’était le but, car je savais que j’allais avoir une semaine chargée derrière. Contrairement à l’écriture de Cri dans le Chaos, je n’ai pas de tableau de scènes, seulement un vague synopsis sur Word. Et j’ai attaqué l’écriture un peu différemment : à l’heure actuelle je n’écris que l’intrigue de Lune de manière linéaire et n’ai pas encore commencé les arcs de Seli et Elyen-Si. Cela m’aide à y voir plus clair au niveau du déroulé des évènements et de l’évolution des personnages. Je vais bien m’amuser par contre à mixer les différentes intrigues au moment du découpage final !

Si vous souhaitez suivre mes progrès, je partage mon avancement sur Instagram ainsi que sur mon profil NaNoWriMo. Allez, on passe à l’article !

 Pourquoi écrire ? Parce que tu es habité.e par un univers, des personnages, que tu rêves de raconter

Alors fonce ! Tu peux consulter mon article pour préparer son roman à partir d’un univers, de personnages, d’une idée.. C’était mon cas au début, je n’avais que l’univers, et de fil en aiguille, selon diverses méthodes de préparation, je me suis lancée, et ai écrit un pavé de 500 pages !

tuolumne mono

Rien de plus magique que de traduire l’univers que tu as imaginé en mots.

J’irais même plus loin : imaginer un univers, dessiner une carte, créer sa mythologie … était dans mon cas la partie émergée de l’iceberg. Quand il a fallu écrire, plonger mes personnages au coeur de l’univers, décrire ses rues, ses habitants, leur quotidien, les morceaux de vaisseaux déglingués qui ont servi à bâtir la station spatiale de fortune … bref, tu vois ce que je veux dire ! Mon univers théorique devenait concret, réel. Quand j’en parlais à mes proches, j’avais l’air de parler de lieux que j’avais toujours connus. Et c’est vraiment incroyable comme aventure !

Il en va de même pour les personnages. Entre imaginer un personnage et écrire son comportement, ses réactions, sa façon de parler … sur 500 pages, la différence est énorme ! Dans mon cas, j’ai plus créé mes personnages pour servir mon univers que l’inverse, mais cela ne m’a pas empêchée d’adorer les mettre en scène. Mes articles sur la création et l’évolution des personnages témoignent du plaisir que j’ai pris à les regarder se dépatouiller avec mes événements !

Tu as un peu peur de te lancer.

cascade nuggnung

Je dirais que la peur est un bon signe. Quand j’ai débuté l’écriture de mon premier roman Cri dans le chaos, j’avais peur aussi. Peur de rater, sûrement, ou d’abandonner, ou d’écrire un livre nul, qui ne serait pas à la hauteur de mes rêves. Ce qui est parfaitement normal, au contraire, je pense que cela montre que tu prends le job au sérieux !

Parenthèse

J’en profite pour répondre à ces peurs ou interrogations. A la soirée kickoff NaNoWriMo 2019, nous avons écrit de petits mots d’encouragement pour les mettre dans des gobelets que chacun.e devait emporter. J’avais du mal à trouver des mots d’encouragement (contrairement à ma voisine 😉 ). J’ai fini par trouver :

De même que chaque personne qui fait du yoga est un yogi, tu es un.e écrivain.e. Tu as choisi d’écrire et tu le fais.

Il n’y a pas de niveau, pas de « bac +2″/ »bac +5 » en écriture. Il y a juste des écrivain.e.s ! Bon, la publication d’un livre change un peu la donne, mais si tu écris, tu es un.e écrivain.e. Tu vas écrire, corriger, (peut-être envoyer ton manuscrit aux éditeurs après un certain moment, mais c’est un autre sujet !), comme les écrivains pro ! Et comme eux/elles, tu vas passer par des phases de manque d’inspiration, de ras-le-bol, de reprise à zéro d’un bout de ton intrigue … L’écrivain.e qui s’assoit à son bureau et écrit douze heures par jour n’existe pas ! Alors, rassuré.e ?

mots encouragement

Kit de survie pour moments de découragement ! Encore merci à nos ML* pour cette belle idée !

Cela m’a également fait penser à l’ebook Les douze peurs de l’écrivain.e, de Marièke Poulat, que j’avais beaucoup aimé et dont je vous mets le lien en fin d’article.

Mais en réalité, j’avais aussi un peu peur que ça marche. Peur d’entrevoir d’autres perspectives, voire une nouvelle carrière d’écrivain.e, avec son lot de mystère et d’inconnu ! Tu ne crois pas que c’est ça aussi, ta peur ? J’ai croisé plusieurs écrivain.e.s amateurs qui souhaitaient garder leur intrigue pour eux, et je n’ai pas pu m’empêcher de me demander si c’était par perfectionnisme (on n’a pas très envie de montrer un récit encore en plein travaux) ou à cause de cette peur de réussir.

Tu as envie de raconter une histoire

Peut-être que certains écrivains ont de grandes idées ou valeurs à transmettre. Mais le plus important, la raison pour laquelle on lit des romans, ce n’est pas ça. C’est lire des histoires ! Si ton histoire te semble banale, pas aboutie … ce n’est pas grave, c’est ton histoire. Elle prendra forme lors de l’écriture et des réécritures, ne t’en fais pas pour ça ! Par contre, tu l’auras racontée. Tu auras donné naissance à des personnages, voire un univers, des évènements, tout mélangé dans un grand chaudron, et fait naître la magie. Cela vaut le coup de tenter, non ?

Et si tu n’as pas d’histoire ou qu’elle est inachevée, et que tu te sens perdu.e au milieu des méthodes flocon, tableau de scènes, etc : ne t’inquiète pas, j’étais comme toi ! Et pour avoir discuté avec d’autres écrivain.e.s comme moi :

  • il est très rare d’avoir préparé la totalité de son histoire avant d’écrire. Cette année, je n’ai qu’un synopsis, mais il laisse la place à pas mal de liberté !
  • même pour les auteur.e.s ayant planifié toute leur histoire (par ex : moi l’année dernière, j’avais le synopsis, le tableau de scènes …), il y a toujours de l’imprévu, des changements d’avis, des idées de génie qui nous viennent sans crier gare !

perdu

Ne te sens pas perdu.e… amuse-toi 🙂

Pourquoi écrire ? Et pourquoi pas ?

Un roman, un journal intime, un blog … la seule chose que tu voudrais faire, c’est écrire, car tu aimes les mots. Bonne nouvelle : c’est le coeur du métier ! Et c’est en écrivant qu’on devient écrivain.e. Alors tu peux t’attaquer à un roman, ou te faire la main en écrivant des nouvelles, en répondant à des appels à texte … tous les chemins mènent à l’écriture ! Cela dit, l’écriture d’un roman (ou long texte) est un travail de longue haleine, qui te donnera un aperçu d’une carrière d’écrivain.e. Personnellement, je suis contente d’avoir commencé l’écriture par mon grand projet Cri dans le chaos, qui m’a pris plusieurs mois, mais m’a motivée, vue progresser … aucune comparaison possible avec les autres projets d’écriture que j’ai menés depuis (écriture de nouvelles, réponse à des appels à texte…)

Bien sûr, il ne s’agit là que de mon ressenti. Si ton projet de roman est vraiment vague, et tu as surtout envie d’écrire, je te conseillerais de ne pas te jeter dans la préparation de roman, et de surtout écrire au quotidien, peu importe quoi. Le reste viendra !

 

Et toi, pourquoi écris-tu ?

J’espère que ce format un peu plus court vous a plu, et vous retrouve la semaine prochaine pour un article un peu plus consistant et en lien avec le NaNo. Bonne écriture à mes collègues écrivain.e.s !

 

* ML : Municipal Liaison. Modérateur.rice du NaNoWriMo pour chaque communauté locale.

 

Pour aller plus loin :

Ebook : Les douze peurs de l’écrivain de Marièke Poulat (la blogueuse de Mécanismes d’histoires) – ou son résumé par Aude Reco

Ecrire un roman : se lancer Mon expérience

Le NaNoWriMo c’est quoi ? pourquoi se lancer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Pour ne rien manquer des nouveaux articles du blog, tu peux recevoir la newsletter une fois par semaine ! Je t'offre une méditation et l'accès aux ressources du blog sur l'écriture !