escalier multicolore

Ecrire le synopsis de son roman : méthode flocon et scénarii types

Bonjour à tous ! Etant en plein NaNo, je vous propose un article rapide sur le thème de la préparation de roman, en commençant par la structure. L’article précédent traitait plutôt de méthodes créatives au cas où vous seriez en manque d’idées, celui-ci sera pour celleux qui ont déjà pas mal d’idées mais besoin de les organiser : la méthode flocon vous tend les bras !

Choisir son idée de base

L’idée de base, c’est votre point de départ ! Vous avez un univers qui vous habite ? Des personnages dont vous voulez raconter l’histoire ? Une super bataille en tête ? Bref, vous voyez : tout peut-être un point de départ.

Essayez ensuite d‘écrire votre intrigue en une ou deux phrases. Pour passer à cette étape depuis un univers ou un personnage, il vous faut déjà avoir des idées, et faire des choix ! Dans mon cas, je partais d’un univers, et j’ai fait le choix des personnages principaux à partir de ça, puis de l’intrigue de chacun !

Si vous êtes en manque d’idées, je vous conseille de commencer par mon article Créer une histoire : méthodes créatives pour préparer son roman ! Si c’est votre premier roman et que vous n’avez aucune idée de par où commencer, je vous conseillerais d’attaquer par ces méthodes également. C’est ainsi que j’ai procédé pour mon premier (et deuxième) roman, et en tant que débutante, j’ai trouvé ces méthodes plus faciles que la méthode flocon.

Vous pourrez ensuite revenir ici pour les étapes suivantes !

 

La méthode flocon

Une option à ce stade peut être la « méthode flocon », de l’écrivain Randy Ingermanson, qui part de votre phrase d’intrigue, et la développe en plusieurs étapes pour aboutir à un synopsis.

Résumer l’intrigue en une phrase :

Prenez votre résumé d’intrigue en une phrase ou deux, et transformez-le en une phrase courte. Evitez les détails, noms, années … décrivez plutôt les personnages, par exemple :

Dans un monde de fantasy basé sur la Belle Epoque, une jeune fille est promise en mariage.

Un forçat s’évade de prison et recueille une jeune fille.

(vous avez reconnu ? 🙂 )

Bref, vous voyez ! Si vous avez l’impression de zapper une énorme partie de votre intrigue, c’est normal !

Remarque : cas des intrigues multiples. J’ai eu du mal avec la méthode flocon aussi parce que je mêlais les intrigues. Vous pouvez faire une phrase par intrigue si c’est plus simple pour vous !

escalier multicolore

La méthode flocon, d’une phrase au synopsis détaillé ! (Photo : Papeete, Tahiti)

Développer la phrase :

Développez la phrase en un paragraphe entier. Introduisez le contexte & la situation initiale (idéalement en une phrase), les différentes péripéties (une phrase par péripétie), la fin (une phrase). Si possible bien sûr !

Remarque : cas des intrigues multiples. Vous pouvez faire une phrase par intrigue à chaque fois si c’est plus simple pour vous, mais je garderais une phrase pour la situation initiale et la fin.

Décrire les personnages pour le synopsis préliminaire :

Résumez l’histoire de chaque personnage en quelques phrases : son nom, son histoire pendant le roman, son but, ses obstacles, la différence qu’aura fait cette histoire pour lui à la fin, ses particularités. Quelques phrases suffisent, on détaillera après !

Ecrire le synopsis préliminaire :

Développez chaque phrase de l’étape 2 en paragraphe, en détaillant les péripéties, l’histoire pour chacun des personnages.

Et voilà : vous avez un synopsis préliminaire !

arbre

La méthode flocon : partir du tronc pour arriver aux feuilles ! (Photo : Montréal)

Décrire les personnages pour le synopsis détaillé :

Décrivez chaque personnage sur une demi-page, voire une page pour les plus importants. Vous pouvez repartir de l’étape 3 et du synopsis préliminaire et ajouter le maximum de détails.

Ecrire le synopsis détaillé :

Reprenez le synopsis et développez-le sur plusieurs pages à partir de l’étape précédente, et des idées que vous n’avez pas encore casées !

Et voilà : vous avez un synopsis détaillé !

Une étape bonus serait de vérifier la concordance du synopsis (en cas d’intrigues multiples !) et/ou d’écrire un tableau de scènes, pour ces deux étapes c’est par ici Comment créer un tableau de scènes pour son roman

 

Les scénarii types pour écrire le synopsis de son roman

Etant plutôt dans la créativité, je n’étais pas très intéressée par les scénarii types qui étaient pour moi appliquer une recette toute faite.

Néanmoins, j’ai trouvé quelques pistes intéressantes, dont je vous mets les liens en fin d’article !

J’ai employé le terme « héroïne » pour avoir plus de parité dans les articles sur le sujet 😉

 

Le voyage du héros (ou de l’héroïne …)

Photo : Mon globe terrestre !

Harry Potter, Seigneur des Anneaux, La Passe-Miroir … en fantasy, il est courant de suivre un personnage dans sa découverte d’un monde imaginaire et de l’accompagner lors de sa progression et dans les péripéties qu’il va rencontrer ! Ce scénario a été décrit par Joseph Campbell dans le livre Le Héros aux Mille Visages (lien en fin d’article !)

  1. L’héroïne dans son monde ordinaire : soit dans un autre monde (Harry chez les moldus) soit dans le sien (Bilbo) avant le départ à l’aventure !
  2. L’appel à l’aventure : un problème à résoudre, un défi à relever, ou encore une lettre de Poudlard !
  3. L’héroïne est d’abord réticente, a peur de l’inconnu, … (presque à chaque fois en tout cas!)
  4. Elle rencontre son mentor, un archétype de la sagesse, ou encore récupère une arme qui l’aidera à avancer.
  5. Arrivée dans le monde extraordinaire, c’est parti !
  6. L’héroïne découvre le monde, rencontre des alliés et des ennemis, affronte des péripéties
  7. Elle affronte son épreuve la plus dangereuse, voire le grand méchant, voire la mort
  8. L’héroïne trouve l’objet de sa quête (coucou la pierre philosophale), résout son problème initial … avec un potentiel sauvetage du monde au passage !
  9. L’héroïne est de retour au bercail.survecu

 

Photo : Québec

Anatomie du scénario de J.Truby

Plus général, ce scénario de base présenté par John Truby dans son livre est intéressant à explorer, car c’est une structure type facile à reprendre. Il se base sur les faiblesses du héros, l’élément déclencheur et l’ennemi, et en découle 7 étapes décrivant un scénario :

  1. Situation initiale, en particulier les faiblesses et besoins de l’héroïne
  2. Objectif de l’héroïne : ce que veut l’héroïne (découle de ses faiblesses)
  3. L’adversaire / antagoniste / obstacles : on découvre le ou les antagonistes
  4. Le plan : l’héroïne met en place un plan pour résoudre le problème. Ce dernier échoue partiellement ou totalement.

risque eleve

Un plan en général risqué. (Photo : Québec)

5. La bataille, confrontation, épreuve : une confrontation avec l’antagoniste a lieu, qui changera la situation

6. La révélation à soi-même : l’héroïne progresse, apprend sur elle-même

7. La situation finale = le nouvel équilibre. la situation de l’héroïne est stabilisée, mieux ou pire qu’au début

 

L’arc transformationnel

Populaire dans le milieu du cinéma, cet arc décrit une héroïne qui sort de sa zone de confort pour atteindre un objectif, et qui en sort changée. Une transformation interne donc, mais qui n’empêche pas plein de péripéties externes par ailleurs !

  1. L’héroïne est dans sa zone de confort
  2. Mais elle a un désir, manque, besoin (oui on se répète avec les scénarii précédents !)
  3. Mue par se désir, elle fait une erreur ou se retrouve dans une situation difficile
  4. Elle s’adapte, apprend, progresse …
  5. Elle obtient finalement ce qui lui manquait, mais en payant le prix !
  6. Puis elle revient à sa situation initiale, mais elle a changé : nouvel équilibre.

 

Les trois actes

Cette structure est aussi ancienne que les tragédies grecques et a perduré notamment grâce au théâtre, dont les pièces était traditionnellement en cinq actes, mais basée sur cette structure. Elle est très générale et peut s’appliquer à de nombreux romans.

  1. L’exposition : Situation initiale, contexte, présentation de l’héroïne. Elle subit un événement qui sera l’élément déclencheur de l’histoire. L’acte se termine par un « premier rebondissement » qui pousse l’héroïne à établir un plan d’attaque (ou prendre ue décision importante)
  2. L’action : Les péripéties et aventures de l’héroïne, qui progresse et expérimente. Globalement, la situation va de mal en pis pour l’héroïne (ou se corse de plus en plus), jusqu’à la fin de l’acte ou « deuxième rebondissement », où la situation est au plus mal : on croit que tout est perdu !
  3. La résolution : la tension grimpe encore jusqu’au climax, où l’héroïne s’en sort et met fin aux péripéties.

Photo : Times Square, New York

S’inspirer de ses scénarii préférés

Vous pouvez très bien décortiquer vos films ou livres préférés, ça marche aussi !

 

Mixer les scénarii et les méthodes

Bien sûr, rien ne vous empêche de tester à la fois les méthodes créatives, la méthode flocon et/ou un scénario type ou deux, et de mixer le tout ! C’est votre roman, vous faites ce que vous voulez !

 

Et après, comment écrire le synopsis ?

Les scénarii type donnent selon moi le synopsis préliminaire. Vous pouvez ensuite appliquer la méthode flocon à partir de l’étape 2 ! Ou, si vous trouvez votre synopsis assez fourni, passer à la suite pour organiser votre synopsis , voire créer un tableau de scènes.

 

Pour aller plus loin :

Comment préparer son roman : mon expérience

Créer une histoire : méthodes créatives pour préparer son roman

Comment créer un tableau de scènes pour son roman

Scénarii types :

Le voyage du héros : scénario type plus détaillé

Anatomie du scénario de J.Truby : scénario type plus détaillé

Livres sur le sujet :

Anatomie du scénario de John Truby

Le héros aux mille et un visages de Joseph Campbell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir la newsletter

Pour ne rien manquer des nouveaux articles du blog, tu peux recevoir la newsletter une fois par semaine.

Je t'offre des freebies sur l'écriture et le développement personnel, et une petite méditation guidée.