write in

Préparer son roman en une semaine : mes conseils

Pour mon premier roman, j’avais préparé mon roman avec beaucoup d’attention et de temps, car j’avais peur de me tromper. Pour le deuxième, j’ai passé moins d’une dizaine d’heures pour la préparation. En effet, j’avais appris de mon premier jet, de mes corrections et me plaçais dans le même univers avec les mêmes personnages, donc beaucoup moins de préparation de ce côté. Voici donc mes conseils pour préparer son roman en une semaine (en comptant 2h par jour, vous devriez vous en sortir !). A ce sujet,  vous pouvez également consulter le cours gratuit La méthode pour écrire un livre en entier sur jecrisunroman.fr, où 3 modules sont dédiés à la préparation de son roman !

1. Créer l’univers, les personnages si besoin

Si vous connaissez déjà l’univers et les personnages (cas d’une suite par exemple) : Dans ce cas, passez directement à l’étape 2 !
Sinon, la préparation sera forcément un peu plus longue. Si vous avez déjà des idées claires sur votre univers et vos personnages, vous pouvez créer des fiches persos et univers. Je vous explique comment en fin d’article.
Sinon (ou dans le cas d’une suite, si un nouveau personnage débarque). Je vous conseille de les appeler « Perso 1 / 2 / 3 » etc, de noter le peu de choses que vous savez à leur sujet, et de passer à la suite : vous y reviendrez plus tard !

2. Préparer le synopsis de votre roman : 2 façons

Si vous connaissez déjà votre intrigue : Dans ce cas, passez directement à l’étape 3 !

Dans mon cas, je n’avais qu’une vague idée de mon intrigue pour le 2e tome, j’ai donc fait cette étape de manière détaillée.
Avant de commencer, noter tout ce que vous voulez pour votre histoire (si vous connaissez déjà la fin, par exemple, le début du tome précédent dans le cas d’une suite, ou encore l’idée générale!)

Ensuite, il y a 2 options.

Vous êtes plutôt dans la créativité, les idées, pour structurer ensuite

J’aime bien commencer par là, cela m’inspire ! J’ai choisi l’idée de Bernard Werber, le « chutier« . En gros, écrivez toutes les idées qui vous viennent. Si vous avez du mal à vous inspirer seul.e, pourquoi pas un brainstorming avec quelqu’un.e de proche ? C’est ce que j’ai fait, et on est bien plus créatif à deux que seul.e (dans mon cas bien sûr) !
Notez toutes les pistes qui se présentent, même les plus farfelues, vous ferez le tri après !

Une autre piste est la carte mentale, qui est simplement d’un moyen visuel de brainstormer à partir d’idées de base : commencez par une de vos idées, et notez les autres autour. J’ai fait cela en partant du nom de mes personnages principaux, mais cela pourrait aussi bien être « Voyage dans le temps » ou « Un anneau magique sème le chaos », bref, vous l’avez !

  carte mentale 3

Carte mentale pour mon tome 1

Je donne plus de détails sur ces méthodes créatives (chutier, brainstorming et carte mentale) dans Créer une histoire : méthodes créatives pour trouver des idées de roman

Vous avez besoin d’une structure, pour libérer votre créativité ensuite

Peut-être connaissez-vous déjà la méthode flocon qui vous permettra de trouver la structure de votre roman à partir de votre idée de base.

Sinon, je ne raffole pas des « romans en trois actes », etc., qui donnent une structure de roman type. Néanmoins, si vous avez du mal à structurer votre histoire, cela peut être une bonne option. Par exemple :

  1. situation initiale, présentation des personnages et de leur univers
  2.  élément déclencheur des différentes intrigues
  3. obstacles
  4. obstacle le plus insurmontable / climax, où le héros doit agir !
  5. résolution et atteinte d’un nouvel équilibre

C’est très basique, mais il existe des types de structure plus détaillés, je vous en parle plus en détail ici : Ecrire le synopsis de son roman : méthode flocon et scénarii types

routine ecriture

3. Ecrire le synopsis

Attrapez un carnet ou un document Word : c’est parti ! Il s’agit d’écrire le synopsis de votre roman : soit en partant de votre liste d’idées et en essayant de la structurer, soit, à l’inverse, de recopier la structure que vous avez choisie et de l’étoffer.

Je vous recommande d’écrire un synopsis en allant à la ligne après chaque phrase pour mieux visualiser vos scènes.

Extrait de la carte mentale : « Elle voyage jusqu’à Bangkok » « Là bas, elle rencontre Yoko »

–> Synopsis : « Elle prend l’avion jusqu’à Bangkok.

Elle s’installe à l’auberge de jeunesse.

Elle s’asseoit dans le salon et parle à sa voisine : c’est Yoko, elles sympathisent »

 

Vous le verrez, cette étape n’est pas forcément facile. On peut bloquer à passer du tas d’idées au synopsis. Dans ce cas, je vous conseille de laisser des trous dans votre synopsis et d’écrire l’étape suivante, par exemple :

Extrait de la carte mentale : « Elle voyage jusqu’à Bangkok » « Là bas, elle découvre qu’elle a une soeur »

–> Synopsis : « Elle prend l’avion jusqu’à Bangkok.

Elle rencontre un Français à l’auberge de jeunesse.

Ils sympathisent.

???

En parlant avec le Français, elle réalise qu’ils sont de la même famille, il mentionne sa soeur »

Vous voyez l’idée : vous remplirez les blancs après !

A la fin de cette étape, vous avez un synopsis brouillon, avec quelques trous peut-être : c’est normal ! Vous pouvez déjà essayer de remplir quelques trous, et de nommer vos personnages si vous avez dû en rajouter pour l’intrigue ou si certains n’ont toujours pas de noms (sinon l’étape suivante va être compliquée !). Si vous avez du mal avec ça, je vous mets des liens de générateurs de nom en fin d’article !

Vous trouverez mon article à ce sujet ici : Ecrire le synopsis de son roman

4. Débriefer le synopsis

Je vous conseille fortement une étape de débrief avec des proches par exemple, pour voir si vous avez pensé à tout et si vos enchaînements sont logiques. Recommandez-leur de chercher la petite bête, par exemple si vous avez dit : « elle s’infiltre dans le vaisseau spatial », il va falloir se demander comment elle fait, et pourquoi personne ne la remarque !

Si vous avez des « trous » dans le synopsis, cela peut être un bon moyen d’évoquer des pistes pour les combler. Mais personnellement, j’ai laissé quelques trous en suspens à la fin de ma préparation, en me disant que je verrai bien lors de l’écriture. Et ça n’a pas loupé !

5. Attaquez le premier jet

write in

Mon synopsis (les deux feuilles blanches + un tas de gribouillis suite au brainstorming !)

Vous avez un synopsis ? Alors foncez ! Personnellement, j’ai écrit la moitié de mon roman préparé ainsi en une semaine pendant le NaNoWriMo 2019, en me baladant simplement avec mon synopsis Word et en surlignant les passages écrits.

Certains me prenaient 10 pages à écrire (notamment les parties plus « voyage », car si dans le synopsis j’ai mis « elles vont de A à B », en vrai le voyage dure 2 semaines !), d’autres une simple scène de quelques lignes.

Enfin, le plus important à mes yeux est de se laisser la possibilité de changer d’avis. Si vous avez envie d’écrire quelque chose de complètement différent du synopsis, faites-le. Au pire, vous aurez essayé. C’est ainsi que j’ai eu mes meilleures idées : pendant la phase d’écriture. J’en parle dans l’article Comment être créatif et éviter la page blanche

 

 

As-tu déjà préparé ton roman en accéléré ?

Pour aller plus loin :

Jecrisunroman.fr, mon école d’écriture et communauté d’entraide en ligne !

Comment écrire un roman : le premier jet

Ecrire le synopsis de son roman : méthode flocon et scénarii types

Préparer le NaNoWriMo

Comment être créatif et éviter la page blanche

Générateurs de noms (fantasy, classiques …)

2 commentaires

  • Cyril Destoky

    Bonjour Ingrid,

    Je lis tes réponses sur Quora avec beaucoup d’attention, et je me suis décidé à visiter ton blog.
    Je suis agréablement surpris.
    Moi non plus je ne suis pas fan de la structure en trois actes, et je pense que tu as raison de proposer des alternatives.
    J’apprécie ta vision collective de l’écriture : tu consultes tes amis, tes proches, tu vois le processus comme un échange, bien loin des écrivains pâles enfermés dans leur bureau.
    Dans la même logique, tu proposes de limiter la durée de la préparation d’un roman, ce qui est très pertinent.

    J’ai hâte de lire tes prochains articles.

    • GrassForPillow

      Bonjour Cyril et merci pour ton commentaire (que je ne découvre qu’aujourd’hui, suite à un bug). J’imagine que chacun a sa vision de l’écriture, mais clairement la mienne est telle que tu la décris. Mes intrigues sont devenues bien plus intéressantes quand j’ai commencé à échanger à leur sujet avec mes proches, mes collègues d’écriture sur internet …
      C’est d’ailleurs en partie pour ça que j’ai créé l’école d’écriture, et j’observe sur mes élèves que ça fonctionne plutôt bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *