Point de vue de roman : je réponds à tes questions ! Podcast #3

Hello, collègue écrivain !Pour cet épisode 3 du podcast, c’est ma communauté Instagram qui a choisi la thématique ! Nous allons parler du choix du point de vue pour son roman. Je ne vais pas définir les différents types de point de vue, j’ai déjà un article à ce sujet : Choisir le point de vue de son roman. En revanche, je voulais répondre aux questions qui me sont posées le plus fréquemment sur la thématique des points de vue.

C’est parti.

Mini rappel : les différents points de vue et leurs spécificités

Dans le cas l’écriture de roman, plusieurs choix sont possibles : le narrateur omniscient, externe, et interne.

  • Le narrateur omniscient, c’est celui qui sait tout. Un peu comme Dieu, ou la NSA si on veut, il peut à la fois entrer dans la tête des personnages et lire leurs pensées, et dézoomer pour nous montrer un paysage, une ville, une bataille, comme s’ils étaient filmés par un drone … L’inconvénient principal est le dosage, mais on va en parler tout de suite.
  • Le narrateur externe, a contrario, ne sait rien. Impossible de rentrer dans la tête de qui que ce soit. On peut le comparer à une caméra au cinéma : elle ne peut que voir le visage et le corps des acteurs, et entendre leurs paroles. Ce seront les seuls moyens de connaître les pensées des personnages et leurs réactions. L’inconvénient est donc qu’il va falloir montrer par des actes et des paroles les pensées et ressentis des personnages.
  • Enfin, dans le cas d’une narration interne, on est à l’intérieur de la tête du narrateur, mais seulement la sienne. Comme un jeu vidéo à la première personne : on voit ce qu’il voit, on sait ce qu’il sait, et on accède à ses pensées et ressentis. C’est un bon moyen de créer un lien fort avec ce narrateur puisqu’on va vivre et ressentir avec lui sur des centaines de pages. Mais les inconvénients de la narration externe s’impliquent aux autres personnages.

 

Comment gérer des points de vue multiples ?

On commence tout de suite avec une question que l’on me pose presque chaque semaine sur les réseaux : comment gérer les points de vue multiples ?

C’est là qu’intervient une notion importante, qui est celle du contrat avec le lecteur.

Ecrire un roman, c’est passer un contrat avec le lecteur pendant les premiers chapitres, et s’y tenir tout au long du livre. En d’autres termes, tu ne peux pas écrire 25 chapitres du point de vue du héros et changer au chapitre 26 sans raison. Mais dans les premiers chapitres, tu peux …

  • alterner un narrateur interne et un narrateur externe
  • alterner différentes époques, un rêve et la réalité … avec des points de vue différents
  • faire un prologue en narration omnisciente et partir sur un roman au point de vue interne …

Lire la suite sur J’écris un Roman : Point de vue de roman : je réponds à tes questions

 

Pour aller plus loin :

TerminAuteur – Ecrire le premier jet de son roman … jusqu’au bout, le cours de l’école qui aborde les choix de narration, le temps, les mécanismes narratifs, l’organisation en chapitres … et la motivation !

Choisir le point de vue de son roman

Comment écrire le début de son roman

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *