clavier, the et lunettes

10 conseils pour écrivains débutants

Nous voilà de retour avec Elaia pour cette série à 4 mains intitulée Suis-je légitime d’écrire ? destinée à te motiver pour l’écriture ! Au programme aujourd’hui : nos 10 conseils pour écrivains débutants hésitant à se lancer !

Avant de commencer, n’oublie pas que tu peux assister au cours gratuit La méthode pour écrire un roman en entier sur l’école d’écriture et repartir avec un plan d’action pour ton roman en cours … même si tu n’aimes pas préparer !

Ingrid : Peut-être connais-tu les « droits du lecteur » de Daniel Pennac : le droit de ne pas lire, de lire à l’envers, de relire … On a pensé à faire la même chose pour l’écrivain ! Le but est de promouvoir notre vision de l’écriture et te dire que oui, tu es légitime d’écrire !

Et on commence par …

LE top 1 des conseils pour écrivains débutants : tu as le droit d’écrire !

I : Et oui ! Tu es humain.e. Depuis la grotte de Lascaux – Elaia : plutôt la grotte Chauvet, et bien avant ! – la grotte Chauvet, on raconte des histoires, et on adore ça ! Donc tu as le droit d’écrire ! Que ce soit un roman, un journal ou des fanfictions, fais ce qui te plaît !

2. Tu as le droit de ne pas avoir de style

E : Ou plutôt, d’être débutant ! Etre écrivain ne veut pas dire être un bon écrivain.

I : Si tu as encore des doutes sur le style, je te recommande notre article précédent, Faut-il un bon style pour devenir écrivain ?

3. Tu as le droit d’écrire pour toi

E :  J’écris personnellement pour être lue, mais tu as le droit d’écrire seul.e dans ton coin !

I : Idem, j’écris principalement en vue d’être publiée. Mais je tiens également un journal. J’en parle dans Pourquoi tenir un journal et comment s’y mettre !, mais en résumé, tenir un journal détend, déstresse, et a des vertus thérapeutiques ! En résumé, on t’y encourage !

4. Tu as le droit d’écrire sans être publié

E : La publication est réservée à très peu d’écrivains. Je le vois comme un jeu où il y a beaucoup de participants et peu de gagnants. Si tu acceptes de jouer, tu acceptes de perdre.

I : De manière générale, il n’y a pas besoin d’être publié pour se considérer comme écrivain ! Vois cela comme un instrument de musique : tu peux jouer du piano sans donner des concerts et des récitals. C’est pareil avec l’écriture !

piano

Bon, il vaut mieux un clavier en bon état quand même (Photo : Toronto Islands, Canada)

5. Tu as le droit d’être autoédité

E : Dans le cas de mon roman actuel, je veux qu’il puisse être lu. Si je ne trouve pas d’éditeur, je regarderai du côté de l’autoédition sur les plateformes numériques. 

I : De mon côté, l’aventure éditoriale me tente bien, quitte à faire plein de « try and retry » (soumettre plein de versions différentes). Mais je crois en l’avenir de l’autoédition ! D’ailleurs cette année, la sélection Goncourt comportait pour la première fois un roman autoédité.

6. Tu as le droit d’écrire sur n’importe quel support

I : Je me suis remise à l’écriture après avoir tenu mon blog de voyage pendant un an. Les commentaires sur le blog étaient unanimes : mes proches aimaient me lire, étaient parfois tenus en haleine, ou encore complimentaient ma « belle plume ». Cela m’a touchée et m’a poussée à me remettre à l’écriture de romans ! Donc tu as le droit d’écrire quelque soit le support !

7. Tu as le droit d’écrire pour le plaisir

E : A partir du moment où tu écris en dehors des « rédacs » de l’école, tu écris pour le plaisir ! Qu’importe si tu seras publié ou pas, écris sur ce que tu aimes. 

livres de voyage et carnet

Ton carnet de voyage compte autant comme « de l’écriture » que les livres publiés !

8. Tu as le droit de ne pas écrire

E : Tu as le droit de ne pas vouloir écrire aujourd’hui, ce mois-ci, de prendre des vacances, de faire autre chose. 

I : Au contraire, c’est même fortement conseillé de faire des pauses ! d’ailleurs c’est pendant mes pauses que j’ai mes meilleures idées. 

9. Tu as le droit d’écrire n’importe quoi

I : Tu veux écrire une parodie de Star Wars avec des elfes de maison disco ? Tu as le droit ! 

10. Tu as le droit de réécrire

E : Tant que ça te fait plaisir, tu peux réécrire une histoire, parodier, imiter, t’inspirer, re-réécrire, écrire ta version d’une histoire qui existe déjà, ou écrire 20 fois la même histoire. C’est toi qui tiens le stylo (ou le clavier). Tu es libre !

I : Tu as le droit d’avoir un personnage préféré et de n’écrire que sur lui, être le.a prez de son fan club … tu as tous les droits !

E : C’est ta passion. Tu fais ce que tu veux. Quand Yoda dit « do or do not, there is no try », hé bien il a tort, en écriture, c’est l’inverse !

yoda

Yoda pas toujours raison a. (Photo : Bali)

Nous espérons que cet article t’aura aidé à te lancer et décomplexer ton rapport à l’écriture !

Et toi, quels seraient tes meilleurs conseils pour écrivains débutants ?

Pour aller plus loin :

Tous mes conseils pour écrivains débutants sur Comment écrire un roman : le guide complet !

Pour devenir écrivain, faut-il un bon style ? (le premier de notre série à 4 mains !)

Pourquoi tenir un journal et comment s’y mettre !

Pourquoi écrire – tour d’horizon des raisons de te lancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *