horloge ghibli fantasy

Comment écrire un roman de fantasy en 7 conseils !

Hello ! Ah, ça fait longtemps que je voulais écrire cet article et t’expliquer comment écrire un roman de fantasy, en 7 conseils parce que le 7 est très lié à la fantasy ! Allez, on attaque !

Avant de commencer, n’oublie pas que tu peux assister au cours gratuit La méthode pour écrire un roman en entier sur l’école d’écriture et repartir avec un plan d’action pour ton roman en cours … même si tu n’aimes pas préparer !

Un monde cohérent et fouillé

horloge ghibli fantasy

N’ayant pas d’univers de fantasy sous la main, j’ai illustré cet article avec des photos du Japon : ici, l’horloge Ghibli à Tokyo !

Forcément, mon premier conseil est de soigner ton monde, de vérifier sa cohérence et de le travailler en profondeur. Il ne fait pas tout non plus, mais c’est clairement là que tout va se jouer ! La quête de Frodon dans le Seigneur des Anneaux est quelque peu éclipsée par la puissance, la richesse de l’univers de Tolkien, et je ne parle pas des Royaumes du Nord, du Clan des Otori, et même d’Harry Potter !

Comment faire pour créer un monde de fantasy ? Vaste question, à laquelle j’ai déjà consacré deux articles que je te mets en lien à la fin de celui-ci, ainsi qu’une masterclass : Créer un univers imaginaire cohérent.

Mais je ne vais pas te laisser en plan ! voici quand même un petit conseil qui fait partie des ateliers que je donne sur l’école d’écriture : essaie de décrire la journée de l’un de tes personnages, dans ton monde de fantasy, du lever au coucher. Les lieux, actions, espèces rencontrées … Tu galères ? Il va peut-être falloir travailler davantage ton univers !

 

Des peuples intéressants

monstre fantasy

Bon, je viens de te parler longuement de pourquoi créer un monde de fantasy cohérent, mais travailler ses peuples non humains est à la croisée des mondes de plusieurs domaines : la cohérence de ton univers, la création des personnages, et l’intrigue !

J’en parle beaucoup plus amplement dans la masterclass sur la création d’univers, mais voici l’essentiel à mes yeux sur la création de peuples non humains :

  • connecter ton peuple à ton univers : pourquoi le créer lui et pas un autre ? à quels éléments de ton univers est-il lié ?
  • … à tes personnages : pourquoi intégrer des individus de ce peuple à tes personnages, et pas d’autres ? Dans le Seigneur des Anneaux, chaque membre de la Communauté de l’Anneau a sa particularité et une raison d’être là !
  • … et à ton intrigue : pourquoi créer ce peuple, que vient-il faire dans ton roman ? quand j’ai écrit mon premier roman de fantasy, j’avais des tas d’idées de peuples … que j’ai au final triées pour ne garder que ceux qui étaient utiles à l’histoire !

Une bonne préparation

Hé oui, forcément ! Depuis que je suis coach pour écrivains, je réalise chaque jour davantage l’importance de la préparation pour la confiance et le mental. Mais pour écrire un roman de fantasy, c’est encore plus vrai. Prépare ton histoire. Crée le plan, et vérifie sa cohérence par rapport à l’univers que tu as créé. Pourquoi, dans Harry Potter, le transplanage fonctionne super bien ? Parce qu’il s’intègre de manière logique avec le monde fantasy de J.K. Rowling. Elle n’a pas fait apparaître la téléportation d’un claquement de doigts, il y a un fonctionnement, un niveau de magie requis, un permis … qui répondent totalement à la société très cadrée des sorciers et à leurs écoles de magie !

La préparation de ton intrigue t’aidera à :

  • enrichir ton univers : personnellement, je ne compte plus les fois où j’ai eu une super idée d’objet, de technologie … parce que j’avais un problème à résoudre au niveau de mon synopsis !
  • vérifier la cohérence de ton univers : si tu arrives à y créer une intrigue qui tient la route, c’est que tu es sur la bonne voie !
  • te donner confiance et motivation pour attaquer le premier jet. C’est l’aspect de la préparation le plus important à mes yeux !
  • Je te mets des liens pour préparer ton roman en fin d’article !

Je terminerai ce conseil avec des images de tableau des événements de J.K. Rowling et J.R.R. Tolkien.

rowling preparation roman

Tableau de scènes de J.K. Rowling pour Harry Potter et l’Ordre du Phénix (droits réservés à l’auteure)

tableau de scenes tolkien

Tableau de scènes de J.R.R. Tolkien pour l’un des tomes du Seigneur des Anneaux

Alors, convaincu.e ? Dans ce cas c’est par ici pour passer à l’action : la méthode pour préparer son roman  🙂

Intégrer ta touche perso !

S’il y a bien une chose qui me happe dans un roman de fantasy, c’est l’originalité de l’univers de l’auteur. Dès les premières lignes de La Passe-Miroir, j’ai été scotchée ! Ne mets pas des nains et des elfes dans ton univers magique si tu n’en as pas envie. Mets-y des dragons et des dinosaures si cela te fait plaisir, si cela te passionne, car n’oublie pas la règle numéro un : si tu te fais plaisir à écrire, le lecteur aura plaisir à lire !

(Bon, n’oublie pas le premier conseil sur la cohérence de l’univers, quand même.)

Des personnages qui mettent les mains dans le cambouis !

J’aime dire à mes amis que j’écris une « histoire de vie, où les personnages papotent, galèrent, se battent contre leurs démons… mais dans l’espace ». Pense à tes personnages avant tout quand tu écris une histoire, et surtout, mets-leur les mains dans le cambouis. Par là, j’entends : fais-les agir, prendre des décisions, se tromper, etc. S’ils passent tout le roman à subir des épreuves extérieures sans jamais évoluer, le lecteur aura du mal à s’identifier à eux, à se passionner pour ton intrigue. Dans Harry Potter, le héros est certes dans un univers génial mais il fait des choix, fait preuve de courage, se trompe … bref, tu l’auras compris : on veut des personnages qui bougent !

De bonnes scènes d’action, de bataille …

Je ne sais pas toi, mais certaines scènes de mes romans de fantasy préférés m’ont fait frissonner, voire verser des larmes ! Les batailles du Clan des Otori, des moments haletants dans les Royaumes du Nord (que je cite dans tous les cours de l’école d’écriture !) ou l’Assassin du Roi …

action

Pour réussir ce genre de scène d’action, je te conseille une chose : dessine-la. (Ou visualise-la). Il faut qu’elle soit absolument claire dans ta tête avant que tu la couches sur papier, c’est comme cela qu’elle prendra tout son sens. Parle du décor, des personnages … et tant qu’à faire, si tu peux, limite le nombre de personnages : cela resserre l’action autour de tes héros et crée encore plus de suspense !

Se faire plaisir et oublier les « règles » !

Je remets une couche à mon conseil « ta touche perso » : il n’y a pas de règles ! Ne mets pas des elfes et des nains parce que « c’est de la fantasy », mets les peuples que tu aimes, que tu as envie d’écrire ! Ne mets pas de magie si tu n’en as pas envie, mets des vaisseaux spatiaux si ça te plaît !

C’est TON histoire, c’est toi qui décides. Si c’est cohérent, vas-y. Si tu fais des choses qui te déplaisent, ça se ressentira dans ton écriture. Mais si tu t’éclates, il le sentira aussi !

 

J’espère que cet article t’a plu ! N’hésite pas à me dire quels articles tu aimerais voir ici, en lien avec la fantasy … ou non !

Pour aller plus loin :

Créer un univers imaginaire : la géographie

Imaginer un univers : créer une race, une technologie, une magie

Créer un univers imaginaire, la masterclass dédiée à la création d’univers sur l’école d’écriture en ligne

La méthode pour écrire un roman en entier, la masterclass dédiée à la préparation de roman sur l’école d’écriture

Comment créer des personnages de roman, la masterclass sur l’école d’écriture en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *