Objectif

Changer de vie : Se lancer pour de bon

Au printemps dernier, j’ai eu une baisse de moral, que ce soit au niveau de mon travail, des weekends surbookés, de mes projets personnels (livre, yoga, entrepreneuriat) qui n’avançaient pas assez vite à mon goût – pas du tout d’ailleurs. Et puis je suis tombée sur le podcast Build Yourself, que je ne remercierai jamais assez pour l’électrochoc que cela m’a causé ! Et me voilà en septembre à lancer en même temps cours collectifs et retraites de yoga tandis que mon livre est en cours de relecture. Alors, comment on fait pour se lancer pour de bon pour changer de vie ?

1ère étape : Faire le bilan

La première chose est d’identifier clairement ce que l’on souhaite faire. C’est déjà là que je pêchais : je savais que je voulais écrire mon livre et enseigner le yoga à côté de mon travail, mais … c’est tout. Or, vous irez beaucoup plus loin en sachant où vous mettez les pieds : quelles sont vos priorités, vos faiblesses, vos forces pour chacun de vos projets ? Et si vous preniez un cahier, une demi-heure au calme, et que vous écriviez tout ça ?

Comme j’en parle dans Pourquoi tenir un journal, coucher tout cela sur le papier permet de prendre du recul. De vous analyser avec un peu plus d’objectivité que d’habitude. Profitez-en ! De mon côté, même si j’écris une page par jour, je n’allais pas autant en profondeur dans la réflexion, et cet exercice m’a vraiment aidée à faire un point honnête et concret sur ma situation. Résultat : j’ai noirci 3 pages Word et mon plan de bataille était presque tout tracé !

Fiche Je me lance

Pour vous aider dans cette tâche, je vous ai préparé une petite fiche bilan que vous pouvez télécharger dans les Ressources du blog.

 

2e étape : Définir votre objectif pour changer de vie pour de bon

Passons au concret.

Objectif

Yoga à Tokyo

Déjà, je conseille de privilégier UN projet auquel vous consacrer (pas comme moi !)
Si vous planifiez de vous lancer, choisissez une date. Et si vous comptez quitter votre job salarié pour ça, mettez-vous une deadline et respectez-la !

Je vous conseille que votre objectif soit SMART :

  • simple (pas de phrase à rallonge, et surtout, pas de « si/alors »)
  • mesurable. Comprendre : le moment où vous l’aurez atteint sera évident. Par exemple : « avoir 1000 visiteurs par mois sur mon blog », et pas « avoir du succès avec mon blog »
  • atteignable. Il faut que ce soit un défi pour vous, mais ce genre d’objectif en est généralement un !
  • réaliste : … mais un défi réalisable, sinon vous vous démotiverez vite !
  • temporellement défini : prenez votre objectif simple et mesurable et ajoutez-lui une date limite ! Par exemple, envoyer ma lettre de démission avant le 31 décembre.

Si besoin, et si vous vous en sentez capable, vous pouvez faire de même avec un autre de vos projets !

Dans mon cas, c’était :

  • donner un cours collectif hebdomadaire de yoga à partir de la rentrée de septembre
  • ouvrir mes retraites de yoga sur le site Bookyogaretreats avant mes vacances en août
  • envoyer le manuscrit de mon livre corrigé à mes proches pour relecture avant mes vacances en août

3e étape : Choisir un plan d’action !

Bien, vous avez un objectif concret devant vous. Comment vous sentez-vous ?

Diviser pour régner !

Pour atteindre votre objectif, je vous recommande de le diviser en sous-objectifs les plus concrets possibles (comme pour la 2e étape), et d’en laisser un ou deux qui soient un peu vagues et contiendront vos incertitudes.

En effet, les objectifs concrets seront faciles à organiser pour vous. Les plus vagues/incertains pourraient être par exemple « trouver des clients », « convaincre quelqu’un de.. » sans savoir s’il va accepter, « avoir confiance en moi à propos de.. » , etc, etc. Bref, une piste à travailler, sur laquelle il vous faudra peut-être un peu de chance  ou un coup de pouce de l’univers !

Cela pourrait donner :

Objectif « donner des cours de yoga à la rentrée »

  • contacter les salles
  • créer un site internet
  • créer une page Facebook
  • faire de la pub avec la page Facebook
  • me déclarer autoentrepreneure
  • souscrire à une assurance pro
  • trouver des élèves (obj. incertain)
  • avoir confiance en moi ! (obj. vague)

Ensuite, je vous recommande de définir la durée des différentes tâches et leurdeadline « ultime ». Par exemple, pour démissionner avant le 31 décembre, il faut envoyer la lettre de démission fin septembre compte tenu du préavis de 3 mois. Puis avancez toutes les « deadlines ultimes » d’une semaine ou deux, pour vous donner un peu de marge.

Oubliez votre emploi du temps actuel, vos vacances, autres objectifs, etc. Il s’agit ici de définir des objectifs, pas de vous demander si vous pouvez les réaliser. Si cela peut vous aider, imaginez que les tâches sont pour quelqu’un d’autre que vous !

planification projet

Mon calendrier lors de l’écriture du premier jet de Cri dans le Chaos

 

Maintenant que vous avez vos deadlines, vous pouvez passer à la planification !

Le planning de votre succès (optionnel, mais très visuel)

Vous avez déjà vos deadlines et la durée de chaque tâche.

Un outil simple pour visualiser si vos tâches tiennent dans votre planning est le diagramme de Gantt, que vous connaissez peut-être. Au cas où ce ne serait pas votre cas, je vous en montre une version simplifiée – c’est tout ce dont vous avez besoin – et mettrai des liens à ce sujet en fin d’article.

Si vous avez Excel, faites directement Nouveau / Planificateur de projet Gantt. Sinon, vous pouvez utiliser un outil comme le site TeamGantt, ou Ganttproject. Ou le faire sur papier, ça ira très bien aussi, c’est juste pour vous donner une idée !

Dans Activité, listez vos tâches, et écrivez vos deadlines principales au-dessus des numéros de semaine :

Gestion projet début

Dans un deuxième temps, renseignez « semaine début » et « durée en semaines », en tenant compte de l’enchaînement des tâches et des deadlines :

 

Gestion projet

 

Et voilà, votre plan d’action est fait ! Vous pourrez ensuite vous en servir en mettant le % d’avancement de chaque tâche.

Gestion projet Gantt

Avec TeamGantt, c’est le même genre, en bien plus intuitif ! Vous pouvez mettre des deadlines en insérant un « milestone » (la marque jaune en face de « départ vacances »).

Teamgantt

Et donc ?

Et donc : ça rentre dans votre emploi du temps ? Ou vous avez dû modifier certaines tâches pour pouvoir coller à votre objectif ? Si oui, il est possible que votre objectif soit un peu trop ambitieux. Il va peut-être falloir prendre un peu de marge au cas où !

L’avantage de ce planning, c’est que vous allez pouvoir vous en servir par la suite ! Le % d’avancement vous aidera à vous repérer et les outils ou l’Excel vous permettront de décaler les tâches en cas de besoin.

4e étape : Se financer

 

Si certaines de vos tâches nécessitent un financement, je vous conseille de faire figurer la somme nécessaire dans votre planning, du style « Réunir 500 euros », etc, avec sa deadline.

Alors, vous avez besoin de combien de mois pour réunir la somme ? S’il vous faudrait un mois ou deux de plus, vous pouvez simplement décaler votre planning !

Si c’est quasi impossible pour vous, il va falloir penser à un financement externe, comme un prêt, essayer d’obtenir une bourse, ou encore lancer un crowdfunding. De nouvelles tâches à ajouter au planning !

Pour la bourse, vous pouvez regarder les organismes en rapport avec votre thème, votre ville, votre région … il y en a sûrement un pour vous aider, en particulier pour des projets liés à l’entrepreneuriat (incubateurs, business angels, …)

5e étape : Se motiver et s’organiser pour changer de vie

La vision board

Je vous explique comment en créer une ici : Comment faire une vision board 

L’afficher bien en vue chez vous vous permettra de ne jamais perdre de vue votre objectif !

Essayer de consacrer le maximum de temps à votre projet

Là aussi, j’en parle déjà pas mal sur le blog, notamment sur Comment gagner du temps pour ses projets à côté du travail.

S’instaurer un créneau journalier ou hebdomadaire

Et s’y tenir !

Personnellement, j’ai utilisé un créneau d’une heure par jour vers mai-juin quand j’avais pas mal de travail sur mes projets personnels. Aujourd’hui, je peux me contenter d’une soirée par semaine + environ deux heures le weekend ou sur les pauses midi.

Accepter de prendre le temps, d’apprendre, de se tromper

J’ai passé des heures et des heures sur Instagram avant de me rendre compte que cela ne changeait rien au trafic de mon blog. Un bug de Pinterest a bien failli me causer une attaque cardiaque. Et mon premier cours collectif de yoga était bondé, ce qui a un peu nui à son bon déroulement !

Ce sont des erreurs de débutant.e, et vous en ferez certainement. C’est normal ! Vous êtes en train d’apprendre, voire de vous reconvertir en un tout nouveau métier. Soyez patient.e et bienveillant.e envers vous-même ! Mon prof de physique en prépa nous citait « l’abeille qui se cogne dans toutes les vitres de la maison avant de voir que la porte est ouverte ». Il est normal de faire des erreurs ! Ce sont elles qui nous mettent sur la bonne voie.

Prendre des pauses

Livre et thé

C’est essentiel ! Si vous vous lancez 24h/24 dans ce nouveau projet, vous risquez de brûler votre énergie et de vous décourager.

Au début de cette aventure, je m’étais octroyé une soirée par semaine de repos, aujourd’hui, j’ai changé pour 2 soirs de repos + un weekend sur deux !

Vous allez faire deux métiers en même temps : économisez votre énergie !

 

Découper le temps (ou la méthode time block)

escalier multicolore

Papeete, Tahiti

Un de mes conseils les plus précieux : mettez-vous simplement des créneaux bien délimités. Par exemple à l’aide d’un calendrier comme Google, ou de votre Bullet Journal : découpez votre temps libre en quelques créneaux d’une demi-heure à 2h. En vous laissant quelques pauses, bien sûr !

Pour les tâches où vous parvenez à évaluer la durée

Faites-vous une petite liste (ex. Rédiger un mail détaillé : une demi-heure, écrire un brouillon d’article : 2h, etc.) et affichez-la bien en vue à votre bureau pour pouvoir remplir votre agenda en moins de deux !

Pour les tâches qui ne finissent jamais

Mettre des épingles sur mon blog / mettre à jour mon site / animer mes réseaux sociaux/etc. Ces tâches-là ne finissent jamais, et peuvent être décourageantes. Mon conseil est de vous fixer un créneau d’une heure maximum et de vous forcer à le respecter. Vous verrez, en une heure, vous pouvez déjà accomplir beaucoup de choses !

Patience

Gérer vos priorités

A mon humble avis, si vous êtes encore salarié.e :

Votre priorité numéro un est votre job actuel. 

Ensuite, votre priorité numéro 2 est votre projet du moment. Si vous avez le temps, vous pouvez travailler sur un autre projet, mais pour moi, vous serez le.a plus efficace en vous concentrant sur un projet à la fois.

Rien n’est urgentissime, même si votre blog bug complètement aujourd’hui (true story). Respirez, allez travailler (sur votre boulot actuel), et vous vous occuperez de votre projet en temps voulu.

Alors, prêt.e à réaliser vos rêves ?

Cri dans le chaos

Pour aller plus loin :

Team Gantt pour planifier facilement son projet (mais c’est en anglais)

Ganttproject : pareil, en français et libre, mais un peu moins intuitif

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir la newsletter

Pour ne rien manquer des nouveaux articles du blog, tu peux recevoir la newsletter une fois par semaine.

Je t'offre des freebies sur l'écriture et le développement personnel, et une petite méditation guidée.